Les signes d’un choc communautaire imminent en Europe

Le durcissement des critères de contrôle qui touche quasi exclusivement la communauté maghrébine, en même temps que les ressortissants européens originaires du Maghreb, est suivi d’une réaction violente contre les symboles de l’Etat dans ces pays. En Belgique, un Français d’origine maghrébine – l’agence qui rapporte l’information ne donne pas plus de détails – a poignardé deux policiers dans une station de métro à Bruxelles. Affolées par l’impact de la crise économique sur les relations intercommunautaires chez elles, les capitales européennes semblent adopter la politique du tout sécuritaire, après l’échec flagrant des politiques d’intégration fictives qui ont laissé sur le carreau toute une génération d’immigrés nés sur le sol européen, victime de racisme et d’exclusion. 
Que ce soit en Belgique, en France ou en Allemagne, les immigrés souffrent d’un ostracisme qui non seulement les met au ban de la société, mais les prédestine à renier leur appartenance au pays dans lequel ils sont nés. En Belgique et aux Pays-Bas, une forte communauté marocaine se trouve obligée d’évoluer dans les milieux du trafic de stupéfiants. En France, Marocains, Algériens et Tunisiens, dans leur écrasante majorité, sont voués à de petits métiers ingrats, dans les usines automobiles et les grandes surfaces. En Allemagne, la communauté turque est maintenue au bas de l’échelle dans une société où le racisme est fondé sur des considérations historiques. 
L’agression de Bruxelles intervient quelques jours après celle de Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise, en France, où de jeunes Français de confession juive ont été battus. Cette recrudescence de la violence entre les différentes communautés répond à un discours électoraliste hypocrite qui, à la fois, encourage subrepticement la xénophobie et donne du poids à l’extrême droite à qui il sert – inconsciemment ? – de porte-voix. Il est difficile, en tout cas, de ne pas voir un lien entre ces incidents, l’exécution de Mohamed Merah après plusieurs jours de saturation médiatique et les dépassements commis contre des voyageurs algériens – et d’autres certainement – dans les aéroports allemands.
Mohamed El-Ghazi

15 Commentaires

  1. Quelle blague !
    On fait tout pour tenter d'intégrer les arabes, y compris les nommer ministres à 30 ans.
    à mon avis le problème vient des mariages forcés consanguins…

  2. N'importe quoi… Votre « article » dégouline de victimisation.. Ce n'est pas le pays d'accueil qui garde les noirs/arabes dans la médiocrité, ce qui s'y complaisent n'ont qu'eux même à blamer… Des amis arabes, j'en ai quatre. Une est avocate, l'autre Informaticienne, l'autre animateur de rue et le dernier programmateur dans un centre culturel… Aucun ne font du trafics de drogues, tous ont voulu étudier et faire des efforts. A effort équivalent, place équivalente… Alors arrêtez avec vos fadaises, ce n'est pas toujours la faute de l'autre.

  3. Organisez leur retour au pays,et donnez-leur la place qu'ils méritent, dans vos pays enfin libérés du joug de la tyrannie ?

  4. Mohamed, une petit question… si je débarque un beau matin dans un village saharaouite et que j’exige:

    1] qu’on me « respecte » sans aucune raison objective
    2] qu’on baisse les yeux en ma présence, surtout les petits vieux que je viens de taper
    3] qu’on me plaigne parce que 400 ans auparavant mes ancêtres de la Côte d’Azur étaient victimes de raids d’esclavagistes venus d’en face
    4] qu’on m’héberge gratuitement
    5] qu’on me soigne gratuitement
    6] qu’on me file des allocs sans contrepartie (3 chèvres par mois minimum)
    7] que j’épouse une locale en faisant beugler la Marseillaise dans ma voiture et en agitant mon bleu-blanc-rouge pendant deux jours à la fenêtre en attendant que je dessaoule
    8] que ma nouvelle epouse se balade en G-string dans les ruelles en terre cuite les jours de grande chaleur (seuls les racistes et les catholicophobes s'en plaindront)
    9] et qu’en plus je tente de m’empiffrer d’un cochon de lait farci, aux yeux de tous, le lendemain du Carême…

    …mes chances de survie dans le susdit village sont:
    [ ] 2 semaines?
    [ ] 2 jours?
    [ ] 2 minutes?

  5. Sacré momo, quel humour tu as, tu m'as vraiment fait rire!
    Franchement,de 2 choses l'une, ou tu nous prend vraiment pour des cons, ou c'est toi qui est vraiment très très con!

  6. lol…oui c'est de la faute des autochtones , c'est entièrement de leur fautes. Non seulement ont se fait islamiser , envahir. Coloniser par des population extra-européenes. Mais en plus , on devrait fermer notres gueule.

    Les méchants racistes sont en train de commentaire en réalité un génocide via remplacement de population. Lorsque les européens deviendront minoritaire (comme les indiens d'amérique) , ils n'auront probablement meme pas droit à une reserve.

    L'anti-racisme est en fait la solution finale de l'homme blanc.

    La pseudo-« multiculture » consiste à importer des population du tiers monde , et nous islamiser , nous africanise , détruitre notres identité. Un vrai génocide silencieux. ET EN PLUS, il faudrait avoir le sourir !

    Le « vivre ensemble » , est en fait une déstructuration des natifs de la civilisation Européenne.

    le multiculturalisme et les slogans bonasses sur la “tolérance” ne parviennent pas à créer du lien, bien au contraire, puisqu’ils entretiennent les peuples autochtones dans un autodénigrement systématique tout en incitant les nouvelles communautés à revendiquer leur identité et à se placer dans un statut de victimes perpétuelles, ce qui fait qu’on observe un manque d’intérêt de la part des nouvelles communautés pour la culture du pays d’accueil entraînant une disparition rapide de toute identité nationale, corrélée à la substitution démographique engendrée par les flux migratoires.

  7. Momo,
    Pour avoir un métier, il faut:
    -Aller à l'école primaire pour apprendre à écrire, lire, parler, compter
    -Aller ensuite au collège jusqu'en troisième
    -À partir de là on peut, soit commencer un apprentissage, soit aller au lycée jusqu'au bac
    -Ensuite, c'est la faculté avec un diplôme et un métier au bout.
    À partir de là, on peut avoir un emploi qui correspondra avec un peu de chance et de la persévérance à ses capacités et à ses diplômes.
    Question:
    Est ce que nos petites victimes de discrimination et de racisme ont la volonté et le courage de suivre ce parcours, ou préfèrent-ils la solution qui consiste à se livrer à des trafics divers très lucratifs et à profiter des aides sociales?
    J'opterais pour la deuxième solution.

  8. “Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire”

    – Houari Boumediene, ancien président algérien lors d’un discours à l’ONU en 1974

  9. Il n'ya de paix qu'au sein de communautés (de nations) partageant des valeurs civilisationnelles communes..

    comme au Kosovo…
    Tu peux essayer tant que tu veux de mélanger l'huile et l'eau..

    Ces Occidentaux qui bandent devant l’épiderme mélaniné d’Obama sont des esclaves. En prétendant évacuer la race, ils ont créé la plus racialiste des époques. Ils ont jeté la croix gammée loin, très loin, elle leur est revenue en pleine gueule comme un boomerang. Ils ont mis sur pied la mécanique d’un suicide ethnique blanc.

    Le racisme c’est d’aller chez l’autre pour le soumettre à sa domination. Un indigène chez lui ne peut donc jamais être raciste.

    Si les blancs ne peuvent meme plus se défendre en europe , alors ils n'ont pas d'avenir !

    Les antiracistes ne sont en rien affranchis de la race, ils sont au contraire obsédés par elle. Ils se réjouissent ici et là de leur propre disparition

  10. Un joli ramassis de conneries ce billet, renseignez-vous sur le comportement des maghrébins dans les pays qu'ils tentent de coloniser.

    Partout où ils sont ils se comportent en sauvages, ne respectent rien, volent, violent, trafiquent, tuent et torturent. De vrais sauvages.

    Chez moi en Suisse on est infestés de ces clandestins qui sèment la merde partout où ils posent le pied.

    Dehors les maghrébins et l'islam aux chiottes !!!

  11. retourne vite au sahra pauvre pomme.
    Pomme? = ces fruits que vous n'avez pas et que vous venez voller chez nous.

  12. Ecole gratuite, prestations sociales, allocations multiples, soins gratuits, logements, construction de mosquées, police qui rase les murs, politique de ségrégation positive, etc… que faut-il de plus ??? Mais il reste la moyenne des QI qu'on essaie d'ailleurs de contrer en supprimant des concours, examens pour ne pas discriminer… Malgré tout ça, s'ils se sentent obligés d'évoluer vers le trafic de stupéfiant, c'est qu'ils préfèrent les grosses berlines et fringues de luxe à l'effort et à l'intégration !

  13. Ha la fameuse culture de la victimisation maghrébine.
    Incapable de se prendre en main, toujours en train de gratter, de faire chier, de vouloir s'imposer, et de traiter les autres de racisme. Vous ne changerez jamais, et vous êtes la cause de votre malheur. Pauvre idiot. Vous êtes le cancer de ce monde !!!

  14. A mourir de rire non seulement ce sont des bons à riens mais en plus ils accusent tous les autres.
    Mes grands parents et mes parents étaient pauvres aussi c'est pas pour ça qu'ils ont vendu de la drogue ni commis des crimes.
    Ils avaient une conscience, tandis que les momos, leur seul intérêt c'est le fric facile sans trop travailler.

    Ils ont qu'à aller enrichir leur pays d'origine au moins là, ils fermeront leur gueule.

  15. Il y a beaucoup d'autochtones qui aimerait avoir un petit métier ingrat. Qui voudraient juste travailler. Qu'ils s'estiment heureux, vos congénères qui ont de petits métiers ingrats, et qu'ils en profitent bien, jusqu'au jour où on les renverra chez eux.

Les commentaires sont fermés.