Sahara Occidental : assassinats, torture et intimidation

Équipe Media dénonce fermement la politique marocaine d’intimidation au Sahara occidental
Plus d’une centaines de Sahraouis ont participé à l’enterrement du citoyen Sahraoui tué dans des circonstances mystérieuses.
Mardi 5 juin 2012, un cortège funèbre dirigé par une ambulance conduite par le dénommé Abdel Haq Rabaii officier des renseignements généraux a pris le départ de l’hôpital de El Aaiun vers le cimetière » El Khaoui » à l’Est de la ville occupée.
Les activistes de l’Intifada ont profité de l’occasion pour honorer le martyr, ils ont enveloppé son corps avec un drapeau de la RASD, ils ont également clamé des slogans pour l’indépendance.
D’autre part, un jeune Sahraoui a été enlève Mardi soir par une patrouille de police conduite par le dénommé Ahmed Toaif.
Mohamed Babir, 21 ans, a été enlevé dans le quartier Al A’aouda, les policiers en tenue civile l’ont battu dans la voiture et lui ont bandé les yeux avec un chiffon fétide et usé; les enquêteurs l’ont torturé pour obtenir des informations sur »l’Equipe Media« qui travaille notamment dans les territoires occupés du Sahara occidental.
El Haoussi Nguia
Hayat Rguibi
Mohamed Saleh Zerouali
Mohamed Berkan
Lehbib Lgasmi
Mohamed Kherr
L’équipe Media dénonce fermement la politique d’intimidation et confirme qu’elle va continuer à travailler pour dénoncer la répression militaire et casser l’embargo médiatique, qui se produisent depuis l’invasion du Maroc sur le territoire du Sahara Occidental.
Equipe Media
Territoires occupées
Sahara

WSHRW, 06/06/2012