Le Procureur tente d’enterrer l’assassinat de Said Dambar

Au sahara Occidental, le Maroc tente de masquer ses crimes après avoir retiré sa confiance à l’Ambassadeur Christopher Ross. 
Lundi dernier, les autorités marocaines ont procédé à l’enterrement du défunt Said Dambar, assassiné il y a un an par policier marocain d’un tir à bout portant. Son cadavre est resté dans la morgue de l’hôpital Ben Menhdi, à El Aaiun, depuis plus d’un an. Sa famille avait conditionné son enterrement à une enquête pour déterminer les causes de son décès. Il y a une semaine, un autre cadavre est venu s’ajouter à cette morgue. Celui de Hamdi Tarfaui, mort sous la torture de la police marocaine à cause de sa défenses des droits de l’homme au Sahara Occidental. Son corps a été enterré, mardi, contre la volonté de sa famille qui exigeait une autopsie.
Voici la lettre adressé par le procureur à la famille de Dambar (voir image)
Royaume du Maroc 
Ministère de la Justice et des Libertés 
Cour d’appel de Laayoune
Procureur général 
Du procureur général du roi dans la cour d’appel de Laayoune 
à la famille Dambar Mohamed ben Sidahmed 
Le procureur général du roi dans la cour de Laayoune sur la base du rapport médical délivré par le directeur de l’hôpital Moulay Hassan Ben Mehdi et sous la référence 53/2012 qui donne l’ordre d’enterrer le cadavre du défunt Saïd Dambar, vu son risque pour la sécurité et la santé générale et le manque d’espace dans la morgue; 
Sur base de l’accord adopté par le Procureur général sous le numéro de 05/02/2012 en date du 9 Janvier 2012,
Le procureur général du roi a demandé votre présence à l’enterrement, aujourd’hui, à 9 heures du matin, du cadavre de votre fils, le regretté Saïd Dambar, dans le cimetière de Jat Arramla . 
Fait à notre bureau à El Aaiun, en date du 4 Juin, 2012 au nom du procureur 
(Sur le cachet : Substitut du Procureur Lahsen Ait Fares)

Source : WSHRW, 05/06/2012