Le Polisario participe aux travaux de la 4e commission des Nations unies sur la décolonisation

QUITO – Une délégation sahraouie conduite par le ministre délégué chargé de l’Amérique latine, Mohamed Yeslem Beissat a participé au séminaire régional de la commission de décolonisation des nations unies chargée de la mise en œuvre de la résolution 1514 sur la libération des territoires occupés qui s’est tenu à Quito du 30 mai et 1er juin.
Le ministre sahraoui cité par l’agence de presse sahraouie (SPS) a dénoncé les manœuvres et obstacles dressés par l’occupant marocain, ses violations des droits de l’homme et son pillage des ressources naturelles du Sahara occidental appelant la commission à assumer ses responsabilités et à visiter les territoires pour constater cette politique.
L’occasion a été saisie par le responsable sahraoui pour rencontrer des représentants de plusieurs pays membres de la commission et d’autres de territoires indépendants ou sous occupation, indique SPS Plusieurs pays ont réaffirmé leur solidarité et leur soutien à la lutte du peuple sahraoui pour la liberté et l’indépendance.
Selon SPS, le représentant de l’Algérie au séminaire, Mahieddine Djeffal a rappelé les résolutions et décisions onusiennes relatives au Sahara Occidental depuis 1963 et la position constante de l’Algérie à l’égard de ce conflit.
M. Djeffal a indiqué que l’Algérie « demeure convaincue que l’exercice par le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l’autodétermination est le seul moyen permettant le règlement de la dernière question de décolonisation en Afrique ».
Après avoir déploré les récentes manœuvres qui pourraient avoir un impact négatif sur le processus, il a réitéré le soutien de l’Algérie aux efforts déployés par le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et de son envoyé personnel, Christopher Ross visant à permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination.
Pour sa part, le représentant de l’Equateur a souligné « le soutien indéfectible de son pays » au peuple sahraoui dans sa lutte pour la liberté et l’indépendance, appelant les Nations Unies « à accélérer le parachèvement du processus de décolonisation ».
Le délégué adjoint de Cuba aux Nations unies a, de son coté, exprimé la solidarité de son pays avec la cause du peuple sahraoui et sa lutte juste » précisant que son pays avait apporté son aide aux populations sahraouies notamment dans le domaine de l’Education et de l’enseignement appelant l’ONU à mettre un terme à cette question à travers la décolonisation.
Le délégué du Nicaragua a réitéré la position de son pays vis-à-vis de la lutte du peuple sahraoui et affirmé que son pays « aspire au jour où ce pays frère recouvre sa liberté et son indépendance et jouisse de ses droits inaliénables à la liberté e à l’indépendance ».
APS