Solidarité avec la famille du jeune assassiné à El Aaiun

Hamdi Tarfaoui, assassiné la semaine
dernière à El Aaiun

En guise de soutien avec leurs concitoyens d’El Aaiun,  victimes de répression de la part des services de sécurité marocains, la population sahraouie de Bojdour est sortie à la rue pour exprimer sa condamnation de la politique de terreur menée par le Maroc au Sahara Occidental, rapporte l’agence de presse sahraouie (SPS), reprenant un communiqué du ministère sahraoui de l’Immigration et des Affaires du territoire.

Selon le même communiqué, cette action populaire de soutien est venue en réaction à la brutalité qui a caractérisé la riposte des autorités policières marocaines face à une manifestation de soutien, dans la capitale des territoires occupés, vendredi dernier suite à l’assassinat du jeune sahraoui Hamdi Tarfaouji, fonctionnaire à la Préfecture d’El Aaiun. Une brutalité qualifiée par ledit département ministériel de «répression systématique» qui relève (le département Ndlr), également, que les manifestants n’ont fait que brandir de manière pacifique des drapeaux sahraouis appelant à l’indépendance de ce territoire. 

La répression, ajoute la même source, s’est également manifestée à travers le quadrillage de plusieurs quartiers de la ville par des voitures de police ainsi que par la privation volontaire de ses habitants de l’électricité. Et de souligner que les nombreuses intimidations de la part du colonisateur marocain s’exercent au moment où les Nations Unies tente d’imposer un certain degré de respect aux droits de l’homme au Sahara Occidental à travers la dernière résolution du Conseil de Sécurité.