Le président sahraoui : le retrait de confiance à l’envoyé onusien par le Maroc traduit « l’embarras » des forces coloniales

CHAHID AL HAFED – Le président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a estimé que le retrait de confiance unilatéral à l’envoyé onusien Christopher Ross par le Maroc « traduit l’embarras » des forces coloniales et l’échec de leurs projets au Sahara occidental.
« Le retrait de confiance à l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies Christopher Ross par le gouvernement marocain après l’accueil enthousiasmé du rapport du secrétaire général et de la résolution du conseil de sécurité traduit l’embarras propre aux forces coloniales injustes qui tentent désespérément de cacher la vérité sous des prétextes fallacieux », a affirmé M. Abdelaziz dans un message adressé au peuple sahraoui à l’occasion du 39e anniversaire de déclenchement de la lutte armée contre la colonisation espagnole.
Le secrétaire général du front Polisario a interpellé, dans son message, l’opinion publique nationale au sujet de la position de l’occupant marocain qu’il a qualifiée de « hors la loi, violant les exigences de la légalité internationale, se désengageant du droit international humain et faisant fi des décisions et résolutions de l’UE, de l’UA, de l’Organisation des Non-Alignés, des parlements continentaux, régionaux et nationaux, des partis, des personnalités internationales, des rapports des organisations internationales des droits de l’homme et des médias indépendants qui soulignent ses graves violations ».
« Devant l’entêtement aveugle les révolutionnaires n’ont d’autre choix que la résistance continue », a-t-il dit, appelant les Sahraouis à « la résistance pacifique » et à « l’intifadha pour l’indépendance ». Pour le président sahraoui, la conjoncture actuelle et ses dangers requièrent « l’unité et la résistance » dont dépendent le salut et la victoire.
Le peuple sahraoui, a-t-il ajouté, sous la direction du front Polisario « est plus que jamais déterminé à poursuivre son combat pour la liberté et la dignité. Il a réussi à unifier ses rangs, à occuper avec mérite la place qui lui revient, à consacrer la reconnaissance internationale sur l’exercice de son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance et inscrit son nom parmi les nations comme une réalité nationale, régionale et internationale irréversible ».
Le secrétaire général du Front Polisario a indiqué que le peuple sahraoui « affirme au monde entier son attachement à son option nationale et sa conviction que la solution réside dans l’Etat sahraoui indépendant ».
A l’occasion de l’anniversaire de la lutte armée, le peuple sahraoui a marqué l’événement dimanche dans les wilayas, les institutions nationales au niveau des régions militaires de l’Armée de libération du peuple sahraoui dans les territoires libérés, dans les universités au Maroc, dans les territoires occupés et dans le sud marocain. Cette célébration coïncide avec le 7e anniversaire de l’intifadha pour l’indépendance déclenchée le 21 mai 2005.
APS, 21/05/2012