La France et le Maroc, se trouvent-ils derrière le MUJAO?

Affaire des sept diplomates Algériens enlevés à Gao : Les ravisseurs veulent négocier avec Alger
Un porte-parole de l’organisation terroriste, le Mouvement Unicité et Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) a appelé, avant-hier, les autorités algériennes à négocier la libération des sept diplomates algériens, détenus il y’a plus de dix jours. Très étonnant, dans la mesure où c’est la première fois qu’un groupe terroriste cherche, lui-même, à négocier ses otages avec un pays. D’habitude, ce sont les responsables de chaque pays qui cherchent à négocier avec les ravisseurs.
Encore plus étonnant, le MUJAO a préféré négocier directement et sans aucun intermédiaire avec Alger. Quels sont les enjeux de cette organisation criminelle ? Quelles seront leurs conditions ? Pourquoi ces terroristes cherchent-ils à négocier directement avec Alger ? Que vont-ils demander à l’Algérie ? Une rançon ? La libération de chefs terroristes notoires détenus par Alger ? Difficile de répondre à ces questions. En vérité, les terroristes du MUJAO ne cherchent pas, apparemment, une rançon ni même la libération de leurs chefs terroristes détenus dans les prisons algériennes. Alors de quels genres de conditions s’agit-il ? 
La réponse à cette question se trouve dans les attentats précédents revendiqués par ce groupe terroriste mystérieux. Faisons un petit rappel pour mieux comprendre ce que le MUJAO cherche à Alger. En novembre 2011, le MUJAO avait revendiqué le rapt des trois humanitaires, enlevés dans les camps des réfugiés à Tindouf. Le 3 mars passé, le même groupe a revendiqué l’attentat-suicide ayant ciblé le siège de la brigade de la Gendarmerie Nationale de Tamanrasset. Un mois après, le 5 avril dernier, le MUJAO a enlevé sept diplomates algériens à Gao, ville du nord malien. A travers ces attaques terroristes » « le MUJAO cible les intérêts algériens. Les frontières algériennes puis le corps diplomatique, voilà les cibles préférées d’une organisation terroriste créée pour une  » mission  » très particulière, visant l’Algérie. 
Le MUJAO est un pur « produit » de services secrets d’un pays étranger, lequel vise, sans relâche et avec beaucoup d’intelligence et de messages, les intérêts de l’Algérie et ce, dans une région géostratégique, le Sahel. Alors, devant tous ces faits, on peut comprendre par là que, les conditions de cette organisation criminelle, le MUJAO, seraient typiquement géostratégiques. C’est pour cette raison que le MUJAO avait appelé, avant-hier, les autorités algériennes à des négociations sans que ce groupe terroriste dévoile, publiquement, ses revendications. Donc, au bout du compte, le MUJAO n’est pas un groupe terroriste, mais un groupe de « mercenaires « . 
Face à cette donnée, il est beaucoup probable que les sept diplomates algériens resteront, encore plus longtemps, que prévu entre les mains du MUJAO. Une captivité qui peut aller jusqu’à un an ou plus, toutefois, la grande question est de savoir si les autorités algériennes répondront favorablement à l’appel des terroristes du MUJAO, c’est-à-dire aller vers des négociations ? A l’heure où nous mettons sous presse, les familles des otages organisent une conférence de presse, à Alger. Des familles algériennes soucieuses de l’avenir des leurs , alors que l’affaire est en réalité une affaire, purement politique, à terribles enjeux, notammet pour les Occidenraux, passés maîtres ès déstabilisation et chantage. 
L. I.
Les Débats, 16/04/2012

1 Comment

  1. pas de preuves, pas de faits concrets, que du delire parano et ridicule…continuer comme ca.

Comments are closed.