Le Sahara occidental… Dernière colonie d’Afrique selon l’ONU

Par Olivier Quarante
Ce site parle du Sahara occidental. Un conflit mal connu y dure depuis 37 ans. 1975 : le Maroc envahit cette ancienne colonie espagnole. La guerre éclate entre Marocains et Sahraouis. 1991 : un cessez-le-feu est signé. Un referendum d’autodétermination doit être organisé par l’ONU. Le Maroc interdit et réprime toute revendication politique des Sahraouis.
Pour comprendre les tenants et aboutissants du conflit du Sahara occidental, il est nécessaire d’avoir quelques repères. Cette brève histoire du conflit n’a pas vocation à être exhaustive. Elle est proposée pour éclairer les visiteurs de ce site.
Toute erreur peut m’être signalée via le formulaire de contact / page d’accueil.
1086. L’empire almoravide s’étend à l’Espagne musulmane, au Sénégal et au Niger. Le Maroc contrôle tout le Maghreb.
1864. Un décret ouvre le Maroc au commerce étranger. Début de la pénétration économique. européenne (Grande-Bretagne, France, Espagne, puis Allemagne à partir de 1890).
1884. L’Espagne prend possession du Rio de Oro (partie sud du Sahara occidental), puis du Saguiet el Hamra en 1884 puis en 1912.
1912. Le traité de Fès (30 mars) établit un protectorat français sur le Maroc.
1943. Conférence des Alliés à Casablanca qui promettent d’oeuvrer à l’indépendance du Maroc.
1953. Le sultan est déposé en août par les Français. Sous l’impulsion des nationalistes, les grandes villes du pays se soulèvent.
En décembre, l’Assemblée générale des Nations unies adopte une résolution sur le droit à l’autodétermination du Maroc.
1956. Le Maroc accède à l’indépendance.
1957. Mohammed V prend le titre de roi en août. Son fils Hassan II est désigné comme son successeur.
1957-1958. Le Maroc coordonne avec la participation des tribus sahraouies, un soulèvement contre l’Espagne (guerres d’Ifni et d’Edchera).
Février 1958. L’appui des forces françaises à l’Espagne (opération « Ecouvillon » menée contre l’Armée de libération du Sud marocain (ALSM)) permet à cette dernière de conserver l’essentiel du Sahara occidental et Ifni.
1961. Mort de Mohammed V. Hassan II accède au trône.
1962–1963. Une fois l’Algérie indépendante, les réclamations par le Maroc de certaines zones auparavant désignées comme « Territoires sahariens » donnent lieu à des incidents de frontière répétés avec l’Algérie (« guerre des sables »).
1965. La résolution 2072 de l’Assemblée générale des Nations Unies place le Sahara occidental sur la liste des régions à décoloniser (encore aujourd’hui) et fait référence à la résolution 1514 sur le droit à l’autodétermination des peuples colonisés.
1965. Après le soulèvement de Casablanca, l’état d’urgence est décrété. Le roi est doté des pleins pouvoirs.
1973. Création du Front Polisario (Front populaire pour la libération de la Saguia El-Hamra et du Río de Oro) au Sahara occidental.
1974. La revendication marocaine sur le Sahara occidental est portée en septembre devant la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye : crise entre l’Algérie et le Maroc.
16 octobre 1975. Avis consultatif de la CIJ qui reconnaît l’existence de « liens juridiques d’allégeance de certaines tribus avec le Sultan du Maroc », tout en ne les estimant pas suffisants pour établir un « droit territorial ».
6 novembre 1975. « Marche verte » : 350 000 civils marocains se rendent sur le territoire à l’initiative de Hassan II pour affirmer la caractère marocain du Sahara.
Des dizaines de milliers de Sahraouis fuient le Sahara occidental et trouvent refuge dans l’extrême sud-ouest de l’Algérie. Aujourd’hui encore, environ 150 000 réfugiés vivent toujours dans cette région très hostile et ne subsistent que grâce à l’aide internationale.
14 novembre 1975. Accords de Madrid entre l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie sur le retrait espagnol au 28 février 1976 et le partage du territoire entre Rabat et Nouakchott (avec administration tripartite de transition).
20 novembre 1975 : mort de Franco.
Lire la suite sur nouvellesdusahara.fr

1 Comment

  1. Le polisario qui parle du colonialisme est en effet le plus grand colonisateur, il est communément connus que les vrais indigènes du sahara occidental marocain sont les berbères (les amazighs =chleihates) , alors que les colonisateurs arabes du polisario veulent créer un état arabe ( rasd : république arabe sahraoui démocratique ) dans un territoire amazigh africain .je suis un sahraoui arabe unioniste mais je n'aime pas ses new colonisateurs arabes qui déforment la réalité, le sort des leaders panarabistes dans le nord de l'Afrique est une défaite cuisante pour le Polisario.il est temps pour le polisario de reconnaître que le territoire du sahara occidental est avant tout amazigh et de cesser de parler du colonialisme ,du fait que la plus part des chleihates qui constituent 80% de la population marocaine sont des amazighs et sont les vrais indigènes du sahara occidental .alors que les polisariens ou rasdiens ce sont des colons arabes au même titre que les francais et les espagnles qui veules créer un état arabe dans un territoire amazigh africain . ces polisariens ou rasdiens à défaut de vouloir vivre en paix et symbiose avec leur frères les imazighen (chlehates) n’auront plus d’autre choix que de rebrousser leur chemin vers le sahara du machrèk de l’arabie saoudie d’où ils proviennent.
    Les amazighs berbères habitent le sahara depuis plus de cinq siècles, les manuscrits en berbère (tifinagh) sont une chose très courante sur les anciennes tombes à dakhla, au environ de boujdour et partout ailleurs au sahara occidentale marocain. Plus de la moitie des noms des sites, des localités et des villages sont en berbère. Les berbères ont même donner des nom à des tribus arabes, les exemples ne manquent pas ,touts les paroles qui distinguent la hassania de l’arabe sont d’origine berbère .Honte aux polisariens de vivre dans un territoire berbère amazigh africain et de considérer ces vrais indigènes les amazighs marocains comme
    des colonisateurs alors que ce sont les polisariens rasdiens qui sont des colons arabes venant du sahara de l’arabie saudie.

Comments are closed.