« J’espère qu’il n’y aura pas de déclarations qui détruiraient les tentatives de rapprochement » entre le Maroc et l’Algérie

Ahmed Ouyahia a espéré que les déclarations ne viennent pas « démolir les tentatives de rapprochement entre les deux pays », et a réaffirmé que les frontières terrestres seraient tôt ou tard ouvertes ».
Questionné par El Khabar sur les visites échangées récemment entre l’Algérie et le Maroc et si elles devaient être considérées comme un simple échange de politesses, Ouyahia a déclaré que « premièrement nous sommes voisins et nous devons cohabiter, nous sommes et voisins et nous partageons beaucoup de points communs, la langue, la religion et les traditions », ajoutant que « même les relations entre les deux peuples algérien et marocain ont toujours été et restes très bonnes, ce que nous pouvons dire c’est que nous voisins et que nous avons un avenir mais également un passé commun ». 
Ahmed Ouyahia qualifie certaines affaires qui ont provoqué des différents entre les deux pays de pages tournées, et précise que le conflit sur le Sahara occidental « il est convenu que le problème est mis entre les mains des nations unies mais cela reste pour l’Algérie une question de principe », la position de l’Algérie comme le dit Ouyahia « ne s’accorde pas forcément avec ce que proposent nos frères marocains mais dieu merci le jour est venu ou nous frères ont pensé que le dossier devait être transmis aux nations unies et nous les avons soutenu à ce sujet ». 
Ouyahia a demandé de comprendre le « symbolisme des lettres que l’état algérien n’a pas cessé d’envoyer aux frères marocains lors de leurs fêtes…le message est clair nous souhaitons un développement bilatéral et maghrébin et il n’y a pas d’hostilité entre nous ». Ahmed Ouyahia n’a cependant pas donné de date fixée par la partie algérienne pour la réouverture de la frontières terrestre « les choses avancent actuellement de manière excellente sur la base de visites échangées et de réunions des deux cotés ce qui annonce un réchauffement des relations », les « frontières vont donc obligatoirement être ouvertes », Ouyahia a réfuté que l’Algérie lie la réouverture des frontières terrestres au dossier du Sahara occidental, et a également réfuté qu’il y ait entre l’Algérie et le Maroc un différend sur la bande frontalière, nous souhaitons que des déclaration ne viennent pas « démolir la tentative de rapprochement entre les deux pays ».
El Khabar, 14/3/32012

2 Comments

  1. MDR les fautes d'orthographes!!!
    Niveau maternelle et encore je suis gentil!

Comments are closed.