Le Maroc n’a jamais voulu améliorer les relations avec l’Algérie à cause du Sahara Occidental

Maroc, Algérie, Sahara Occidental, #Maroc, #Algérie, #SaharaOccidental,

Décidément, les dirigents marocains ne savent plus quoi dire pour amener l’Algérie à ouvrir ses frontières fermées suite aux accusations mensongères de Hassan II provoquées par l’attentat de Marrakech. C’était l’époque où le royaume voisin se croyait invulnérable au courant islamiste.   

Aujourd’hui, le barbu de service pour les affaires étrangères marocaines, Saad Eddine Othmani lors d’une conférence de presse avec son homologue français Alain Juppé, crie haut et fort que la question du Sahara occidental n’a jamais été un obstacle à l’amélioration des relations entre le Maroc et l’Algérie.       

Pourtant, lors d’une audience accordée à un diplomate américain du NEA (Near Eastern Affairs), le 25 février 2008 à Marrakech, Mohamed VI reconnaissait que les relations entre les deux pays voisins sont dans l’impasse en raison du conflit sur le Sahara occidental.

Le roi marocain reconnaissait également que le Maroc n’a aucune relation avec l’Algérie. Mohamed VI indique ensuite: « Nous n’avons aucune relation avec l’Algérie, hormis une coopération limitée dans le domaine de la sécurité. »   Au début de l’année 2005, le premier ministre Ahmed Ouyahia était prêt à se rendre à Rabat à la tête d’une grande délégation.

De nombreux accords bilatéraux avec le Maroc, datant des années 1960, devaient être examinés au cours de cette visite, la première du genre depuis la fermeture des frontières en 1994. Les Marocains avaient donc informé Bouteflika que le roi MohammedVI allait recevoir en audience Ouyahia et sa délégation. Mais voilà, les Marocains changent d’avis et affirment que ‘les circonstances n’étaient pas favorable pour la visite’ qui avait été préparée pendant des mois.

En effet, en juin 2005, le gouvernement marocain avait brusquement annoncé l’annulation de cette visite jugée « inopportune ».   

Pourquoi Rabat avait décliné cette visite d’une « manière infantile », pour utiliser les propos du président Bouteflika révélés par Wikileaks, si ce n’est à cause de la position algérienne concernant le Sahara Occidental.

L’impolitesse du Makhzen avait été provoquée par l’Intifada qui venait d’exploser dans les territoires occupés du Sahara Occidental et la démission de l’Envoyé Spécial James Baker suite au refus du Maroc d’adopter son plan de paix.

Le commentaire du président Bouteflika, selon Wikileaks, avait été : « je n’accepte pas des relations diplomatiques conduites d’une manière aussi irresponsable ».   

Cet incident, constitue, à lui seul, une preuve suffisante sur la fausseté des déclarations des responsables marocains prétendant que le Sahara Occidental n’a jamais été un obstacle dans les relations algéro-marocaines. 

3 Comments

  1. Pour moi Sahraoui, rifi, fassi, zayani, soussi etc sont tous marocain de Tanger à legouira.Et ce depuis que j'ai ouverts mes yeux à casablanca et grandis avec tous ce monde là et tout partager. Le Sahara est marocain et le restera jusqu'a la derniere goutte de sang. Vive le Maroc, Allah alwatan al malik.;)

  2. Réponse à l'anonyme d'un autre anonyme : Vous êtes, tout simplement, un ignorant. Le droit international est du côté des Sahraouis; lissez, de temps à autre, les résolutions des Nations Unies ou l'avis consultatif de la Cour Internationale de Justice de 1975 qui dit, très clairement, que le Sahara Occidental n'a jamais été marocain ; ces documents sont à la portée de tout le monde sur internet.

  3. ni vous deux ni ceux qui vous partage l’opinion ont raison. ce que vous raconter n'exprime la colonisation culturel avant tous la terre. on reste des ignorant malgré notre effort d'être musulman comme on l'espère . triste notre situation.il faut pleurer notre situation au lieu de défendre les chefs d'état maudis par Allah et son prophète. kacem de belgique

Comments are closed.