Le Maroc premier exportateur de drogue vers l’Algérie et une augmentation de la demande en cocaïne

Le rapport américain a relevé le travail de recherche des forces de sécurité algériennes des liens entre « des réseaux de trafic de drogue et des organisations terroristes », et a classé l’Algérie parmi les pays de « transit », et le cannabis en tête des drogues qui passe par le sol algérien « en provenance du Maroc », puis la Cocaïne en provenance d’Amérique latine.
Le rapport annuel des Etats-Unis sur le trafic de drogue dans le monde a indiqué que l’Algérie est concerné par la production de drogue « mais en très petites quantités », et le rapport s’est basé sur des rapports algériens, évoquant culture du cannabis. 
Le rapport dont l’APS a publié les passages sur l’Algérie a évoqué l’accord d’aide juridique entre les Etats-Unis et l’Algérie en avril 2010 », qui attend d’être approuvé par le congrès américain », qui contribué à l’effort des services concernés en Algérie dans la lutte contre la drogue, le rapport qui a porté des recommandations du président américain Barak Obama lors de sa transmission au congrès américain a rapporté que le gouvernement « répondait généralement favorablement aux propositions de formation et de soutien offertes par les Etats-Unis en faveur des agents des services concernés et ce à travers l’organisation de sessions de formations réussies l’année dernière ». 
Le document a d’un autre coté noté que « l’Algérie est essentiellement un pays de transit pour les drogues illicites à destination de l’Europe plus qu’un pays de consommation » de drogue, le rapport a compris la liste des pays producteurs, des pays de transit et des pays qui produisent de nouveaux genres de drogues, le département d’état a également indiqué que le gros de la drogue transitant par l’Algérie se compose de cannabis d’origine marocaine en particulier le cannabis et résine de haschich et une quantité croissante de cocaïne sud-américaine et de l’héroïne », et remarqué la majeure partie de ces produits est transportée par voie maritime vers l’Europe, le reste passe en contrebande par voie terrestre à destination du Moyen-Orient ». 
Le rapport a décrit les 6000 km de frontières algériennes de « nues », précisant qu’avec « de longues frontières nues avec le Maroc, le Sahara occidental, la Mauritanie, le Mali, le Niger, la Libye et la Tunisie il est difficile pour les forces de sécurité algériennes de poursuivre et d’arrêter les trafiquants », et a noté que « la consommation de drogue n’est généralement pas un problème important en Algérie même si elle connaît une certaines augmentation ».
El Khabar, 9/3/2012

2 Comments

  1. Vous êtes en mal de sujets ? Tout le monde sait que le Maroc est le premier exportateur de cannabis et que l'Algérie est la première en Karkoubi. L'héroïne ? cela peut provenir de partout probablement des bandits du Polisario qui en font le commerce depuis des années. Trouvez un bon sujet ou fermez-la !!!

  2. vous etes fier d'être le premier exportateur mondial de de cannabis?
    d'empoisonner vos voisins avec cette drogue?
    c'est vrai que le Roi du maroc et son makhzen en tirent des milliards de dollards de royalties…mais il est le protégé de la France et des USA
    ça me rappel un certain NORIEGA….

Comments are closed.