Le Maroc embarrassé par la démission du maire de la localité de Foum El Ouad

Pour la première fois dans l’histoire de ce que le Maroc appelle les collectivités locales élues aux territoires occupés du Sahara Occidental, le Président de la commune rurale de Foum El Oued, Mohamed Ayache Ould Essiyed a présenté sa démission au gouverneur marocain, El Khalil Ould Dkhil. 
Selon nos sources, le maire de cette localité maritime a jeté l’éponge pour exprimer son mécontentement envers la politique de répression que les autorités de l’occupation poursuivent contre des civils désarmés et pacifiques dont le seul crime est d’exprimer soit leur besoins sociaux, soit ils défendent le principe d’autodétermination pour leur peuple. 
Ayache dénonce les méthodes suivies par les responsables marocains dans le traitement des problèmes sociaux qui se sont accumulés pour donner naissance à plusieurs manifestations et sit-in pour protester contre la précarité de la vie et la corruption qui caractérise tous les secteurs à tous les niveaux. 
L’une des victimes des agressions marocaines, la nièce du maire sahraoui démissionné, a eu une fausse couche et son état est grave. 
Des sources bien informées, un bon nombre de « élus » sahraouis de cette localité et de la ville de El Aaiun ont exprimé leurs volonté de démissionner pour dénoncer la persistance du manque de transparence dans la gestion des institutions publiques et la précarité à laquelle les sahraouis sont de plus en plus soummis. 

1 Comment

  1. Vous êtes des menteurs. Il a été forcé de démissionner car il est sorti de l'obligation de réserve due à son poste. Mais qui écrit ces conneries chez vous ? Vous êtes des minables et des connards.

Comments are closed.