Libye : Le poste frontalier de « Ras Jedir » à nouveau aux mains des insurgés

Le poste frontalier de  » Ras Jedir  » entre la Tunisie et la Libye est à nouveau aux mains des insurgés, du coté libyen suite au retrait, aujourd’hui de la police militaire libyenne deux jours seulement après la prise de contrôle de ce point de passage, indiquent des sources sécuritaires tunisiennes.
De violents affrontements avaient opposé les deux parties, dans la nuit de lundi à mardi, pour prendre le contrôle de ce passage stratégique en utilisant de grandes quantités d’armes lourdes et légères,  » entravant  » ainsi la circulation des biens et des personnes au niveau de ce poste frontalier situé à 600 km au sud-est de la capitale tunisienne.
De violents combats ont éclaté tard dans la nuit de lundi à mardi et se sont poursuivis mardi à l’aube lorsque des groupes armés ont attaqué des policiers libyens qui assuraient le contrôle de la zone frontalière à  » Ras Jedir « , précisent les mêmes sources. Dans ce contexte, des sources de la police tunisienne ont souligné la nécessité de mobiliser des renforts sécuritaires, du coté tunisien, pour  » assurer la protection nécessaire au travail frontalier « .
Les autorités tunisiennes ont pris toutes les mesures sécuritaires nécessaires à la protection du territoire tunisien alors que le poste frontalier en question a été fermé à la circulation de personnes et de marchandises, a indiqué la Télévision tunisienne citant une source sécuritaire.
Les autorités tunisiennes avaient déployé récemment des renforts militaires et sécuritaires le long des frontières avec la Libye (140 km) pour barrer la route aux éléments destructeurs liés à des organisations terroristes, précisent les même sources.Le poste frontalier de Ras Jedir a connu ces derniers mois des problèmes sécuritaires, qui avaient poussé les autorités tunisiennes à le fermer à plusieurs reprises.
Algérie-plus, 28/2/2012