Marzouki : « Bouteflika m’a rassuré quant à la relance de l’UMA »

Le président tunisien, M. Mohamed Moncef Marzouki, a souligné dimanche à Alger que sa visite en Algérie revêtait « une importance majeure » notamment en matière de « relance » de l’Union du Maghreb arabe (UMA) et le renforcement des relations entre ses peuples.
Dans une déclaration à la presse au terme d’un entretien avec le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, le président tunisien a précisé que cette visite revêtait une « importance majeure », indiquant que ses précédentes visites en Algérie « étaient soit protocolaires, de courtoisie ou d’intérêt ».
Il a s’est dit « ému » de se retrouver dans « le pays de la révolution » dont, a-t-il précisé, nous « chantions l’hymne national plus que le notre ».
Outre « la dimension fraternelle » de cette visite, le président tunisien a affirmé qu’elle revêtait une « dimension politique » notamment en ce qui concerne « la relance de l’UMA » tout en se réjouissant du fait que le président Bouteflika l’ait « rassuré quant à son attachement à ce projet ». « L’espoir est de mise pour la relance de cet espace maghrébin », a-t-il ajouté.
Le président tunisien a en outre souligné que les « relations avec le grand pays frère (l’Algérie) se consolideront à la faveur de cette visite qui permettra de renforcer les relations entre les peuples maghrébins ».
Cette visite de deux jours « entre dans le cadre du renforcement du dialogue et de la concertation entre les deux pays » et constitue une occasion de « raffermir les relations de fraternité, de bon-voisinage et de coopération et d’examiner les moyens de les renforcer dans les différents domaines conformément aux aspirations des deux peuples frères ».
Elle sera également une « opportunité de concertation sur le processus de construction de l’Union du Maghreb arabe (UMA) et les différentes questions régionales et internationales d’intérêt commun ».
Le président Marzouki, a entamé dimanche une visite officielle en Algérie à la tête d’une importante délégation ministérielle.
Radio Algérie, 12/2/2012