Maroc-UE : L’incroyable marchandage

Le bras de fer Maroc-Union européenne reprend sinon qu’il se poursuit, avec cette fois le volet agricole que l’on croyait, de ce côté de la Méditerranée, tout aussi acquis que l’a été l’accord de pêche au sujet duquel les langues se délient pour offrir des lectures moins équivoques et plus directes. Effectivement, le député européen José Bové (France) a défendu, hier, son opposition à un nouvel accord agricole devant lier les deux parties. Le texte en question doit être soumis au vote du Parlement européen le 16 février. Dénonçant «les conséquences dramatiques pour les producteurs européens» de fruits et légumes, le Français José Bové a appelé les députés européens à voter contre. José Bové a développé un argumentaire d’au moins trois chapitres avec la crise qui affecte désormais une bonne partie de l’Europe, les modes de production et aussi le Sahara occidental. Surtout de cette question, ont déjà souligné des analystes à la suite du rejet de l’accord de pêche, le 14 décembre dernier, par le Parlement européen. S’il venait à être entériné, un tel rejet aurait de lourdes conséquences pour l’économie du royaume chérifien où l’on souligne déjà que les arguments développés au sein du Parlement européen «ne sont pas recevables», surtout que les différents accords conclus avec l’Union européenne prévoient une libéralisation graduelle des échanges réciproques.
Là ne serait pas le premier échec du Maroc. Le plus récent, relatif à la pêche, a suscité de vives réactions, des analystes marocains laissant même entendre que leur pays s’interrogeait sur «l’opportunité d’une réévaluation globale de son partenariat avec l’UE, à l’heure où des négociations sont en cours (…) sur d’autres volets de coopération, à savoir le commerce des services, la mobilité et la réadmission» et qu’il pourrait ne pas coopérer sur d’autres sujets stratégiques pour l’UE, tels que le contrôle de l’immigration ou les barrières douanières. En réalité, des Marocains vont jusqu’à confirmer l’orientation relevée dès la conclusion du premier accord de pêche, en 1995. Aussi, un analyste marocain admet qu’«en ratifiant l’accord, les Européens reconnaissaient implicitement» l’occupation du Sahara occidental par le Maroc. «Le deal est clair : poisson contre la reconnaissance implicite» de cette occupation. Un incroyable marchandage où l’Europe fait peu cas des principes qu’elle déclare défendre. En remettant les choses dans l’ordre, tel que réaffirmé par l’ONU depuis la mise en œuvre du plan de paix, en 1991 et même avant, quand le Sahara occidental a été déclaré couvert par la résolution 1514 sur les peuples et territoires sous domination coloniale, il s’agit d’un appui à l’occupation marocaine du Sahara occidental. C’est ce qui a été déclaré constamment et l’Europe a agi en totale violation des résolutions de l’ONU car les textes votés depuis longtemps abordent la question du Sahara occidental sous le seul angle de la décolonisation et le Maroc est considéré comme une puissance occupante par l’organisation des Nations unies.
Mohammed Larbi
El Watan, 8/2/2012

1 Comment

  1. Le degres de propagande que je suis entrain de lire et qui est present dans chaque article est vraimment impressionant , pas un seul article digne d etre nomme comme objective ou narrateur de faits reels . Mais bon qui lit vraimment ces blogs , personne de bien important si ce n est que ceux que je qualifie de traitre de la patrie. Vous qualifiez le maroc de pays dictateur et cruel , ce qui n est pas le cas . mais au fond qui etes vous vraiment ? Une bande de protagoniste de differentes races , quel est votre legitimite ? et bien rien ! si comme vous le dites vous etes pour un etat de droit de democtrie blabla , pourquoi donc refuser le recensement des ces personnes que vous appellez ''refugies'' , et bien c est clair , de 1 , le nombre de personnes que vous avancez est au minimum multiplier par 3 , et la plupart de ces gens sont des partisans de l algerie et de votre mouvement , si l algerie n avait pas des interets ENORMES a cette creation de cet etat sahrouis vous n auriez pas durez une petite annee . Si ca ne tenait qu'a moi , j aurai ordonnee l extermination de ces protagonises pourri. de vendus , et mis un terme a cette mascarade il ya un bon bout de temps.J espere que le maroc un jour realisera que vous n etes qu une perte de temps et d energie et quiconque a un probleme avec cela , et bien qu'il vienne nous attaquer militairement .Je ne suis pas le moindre concerne par ces allegations qu'on vous dites considerer une option militaire , tout au contraire , je prie dieu que vous ayez recours a cette option , car des lors que vous le faite , vous etes un danger direct a la securite et l integrite nationale et rien de cela ne sera tolere . et bien sur n oubliez pas que l algerie vous supporte financierement et politiquement , mais l algerie ne serait pas stupide au point de vous assister militairement , car cela reviendrait a dire que l algerie a declarer la guerre contre le maroc , et nous savons tous que cela serait impossibles si ce n est que pour les pressions exterieurs , et le support dont beneficie le maroc aupres des plus grandes puissances mondiale !
    Vous reclamez etre un peuple ,une nation , et bien je ne vois de trace dans l'histoire d'une certaine civilization ou culture du rasd ,et aujourdhui vous voulez carrement creer un etat ! jusqu'en 1975 (date ou des milliers de MAROCAINS ont fait la marche verte pour NOTRE sahara) vous n'aviez guere de trace , vous etes sortis de nulepart et demandans la creation du nouvel etat , carrement . et bien desole de vous informez , mais vous etes en retard de quelque centaines d annees . du temps ou de vrais populations legitime et d etat etait en guere pour leur reconnaisance , ou etiez vous donc ?? ohh vous n aviez guerre d existance ou de traces !!
    FIN.

Comments are closed.