37ème édition de l’Eucoco: L’Europe des peuples solidaire des Sahraouis

par Notre Envoyé Spécial à Séville (Espagne): Z. Mehdaoui
Les travaux de la 37ème conférence européenne de soutien au peuple sahraoui (Eucoco) ont débuté, hier soir, dans la ville de Séville (hôtel Melia Lebreros) dans l’Andalousie, en Espagne. 
Le choix porté sur la ville de Séville n’est pas fortuit. La ville est jumelée avec Dakhla depuis 11 années tout comme le conseil communal de Séville est également jumelé avec une autre ville sahraouie Tiffarti depuis l’année 2010. 
Même si les officiels en Andalousie sont plutôt pour les thèses marocaines, il n’en demeure pas moins que le mouvement associatif et nombre d’élus en Andalousie, à Séville plus particulièrement, soutiennent la cause sahraouie. 
L’objectif de cette 37ème édition de l’Eucoco, qui rassemble des élus de tous les continents, reste bien évidement de sensibiliser l’Union européenne et les Nations unies à se pencher sur un conflit qui dure depuis l’année 1975, après l’invasion du Sahara Occidental par les troupes marocaines à travers ce qui est appelé à ce jour au Maroc « la marche verte », organisée par le défunt Roi Hassan II. 
Des dizaines de délégations venues d’Europe sont attendues, encore une fois cette année, pour assister à la 37ème Eucoco qui promet d’être riche en débats et en perspectives. Contrairement à l’édition précédente où journalistes et invités ont été laissés en rade dans la ville du Mans (France), une véritable logistique a été mise en place par les organisateurs, cette année à Séville, pour accueillir les différents participants à cet événement international. 
« Cette 37ème édition de l’Eucoco revêt une importance particulière pour les Sahraouis du fait, d’une part, du contexte de crise économique en Europe et, d’autre part, du contexte marqué par ce qui est appelé les révolutions arabes », a fait savoir Mohamed Sidati, le ministre sahraoui chargé des Relations avec l’Union européenne. 
Dans une déclaration à la presse quelques heures avant l’ouverture solennelle de la conférence européenne de soutien au peuple sahraoui, Mohamed Sidati dira que cette édition sera une autre occasion de mettre en avant les préoccupations de l’Eucoco allant dans le sens de la solidarité avec le peuple sahraoui et de la coopération avec les réfugiés en matière de développement en examinant les voies et moyens dans le but d’initier des projets dans les camps. Le ministre sahraoui a ajouté, par ailleurs, que cette 37ème édition sera consacrée également à « des questions liées aux droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés, notamment celles qui concernent l’ouverture des territoires occupés aux visites d’ONG, de journalistes et de militants des droits de l’homme indépendants». Mohamed Sidati s’attend, en outre, à une participation très importante des partis politiques espagnols, de députés et de responsables du parlement de l’UE. 
Une vingtaine de représentants de pays sont déjà arrivés à Séville pour prendre part aux travaux de la conférence qui verra également la participation de militants sahraouis venus des territoires occupés pour relater les conditions de vie de leurs compatriotes sous le joug colonial marocain. 
C’est le président de la RASD, Mohamed Abdelaziz, qui devrait prononcer le discours d’ouverture des travaux de l’Eucoco. 
Le chef du Polisario est, par ailleurs, invité à assister aux travaux du congrès national du Parti socialiste d’Espagne (PSOE) ce qui démontre, attestent certains observateurs, d’un changement de cap du gouvernement espagnol à l’endroit de la cause sahraouie.