Marzouki défend la cause marocaine

Par Mélissa Krazem

Le chef du gouvernement tunisien en déplacement ce dimanche en Ethiopie pour le sommet de l‘Union Africaine (UA) a plaidé en faveur de la réintégration du Maroc dans l’organisation.

Le Sahara Occidental administrée par le royaume Chérifien depuis plusieurs décennies est au centre du litige qui oppose depuis 1984 le Maroc aux autres Pays membres de l’UA. Depuis 1975, le mouvement de lutte nationale sous la houlette du front Polisario s’oppose à l’administration Marocaine. Bien qu’ayant entamé des pourparlers en 1991 la situation n’a pas vraiment évolué.

Même si les intentions de Mohamed Moncef Marzouki sont louables, son plaidoyer pour la réintégration du Maroc ne tient pas compte de l’affaire sahraoui . De plus, le chef du gouvernement tunisien reste évasif quant aux motivations de son intervention en faveur du Maroc. Était-il l’émissaire de Rabat ou bien son intervention était vouée à d’autres dessins, comme celui d’un Maghreb fort dont l’avis pourrait peser dans la balance des décisions de l’Union Africaine?

Minute Buzz Maghreb, 31/1/2012