Le Maroc, nouvel Eldorado des dictateurs déchus ?

Le Maroc serait-il la nouvelle terre d’accueil des anciens dirigeants en exil ? Le Royaume a en effet accueilli d’anciens leaders aux réputations sulfureuses comme l’ex-dictateur Zaïrois Mobutu Sese Seko, Mohammad Reza Pahlavi, le capitaine Dadis Camara ou encore le Shah d’Iran.

Aujourd’hui c’est l’ancien président du Yémen Ali Abdallah Saleh qui pourrait bénéficier de l’indulgence du Maroc. L’avion Saoudien à bord duquel il voyage aurait été aperçu lors d’une escale à Beyrouth et le bruit court que le dictateur yéménite se dirigerait vers Casablanca. Le choix de destination de Saleh n’est pas du au hasard. En effet, l’homme aurait entretenu de bonnes relations avec la famille royale et serait le dernier chef d’Etat invité à la table de feu le roi Hassan II.

La rumeur de l’arrivée imminente sur le territoire semble mettre le gouvernement marocain dans l’embarras. Interrogé sur le sujet, le ministère des affaires étrangères nie l’information.

Celui qui avait proposé à Mohammed VI d’accueillir Muammar Kadhafi «pour arrêter le bain de sang», soumettrait désormais sa propre candidature au poste de dictateur en exil au Maroc.

Minute Buzz Maghreb, 31/1/2012

1 Comment

  1. le shah d'Iran et Mohammead Reza Pahlavi ne seraient-ils pas la meme personne?

Comments are closed.