Le gouverneur de Ceuta et Melilla détruit le rêve marocain

Le gouvernement marocain qui vient juste de recevoir en grandes pompes le nouveau chef de l’exécutif espagnol, Mariano Rajoy, vient d’être douché. En effet, le royaume qui ne perd pas espoir de pouvoir, un jour, récupérer ses deux villes Ceuta et Melilla occupées par l’Espagne, n’a pas été bien payé en retour.
Le gouverneur local de Melilla, qui appartient au Parti populaire (PP) de Rajoy, a conseillé au Maroc de cesser une bonne fois pour toutes ses « approches annexionnistes » en ce qui concerne Ceuta et Melilla. « Ce deux villes, n’appartiennent pas à ce pays (le Maroc) « , a déclaré hier le porte-parole de l’exécutif local, Daniel Conesa, rapporte le site Demainonline.
Cette mise au point du gouvernement espagnol intervient après la déclaration du chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, selon laquelle « l’avenir fera justice au Maroc » en ce qui concerne le Sahara et les terres occupées de Ceuta et Melilla.
« Il faudrait bien qu’un jour le Maroc abandonne cette position car il sait bien qu’elle ne mène nulle part », a tranché le porte-parole du gouvernement de Melilla. Selon lui, le gouvernement marocain connaît « parfaitement  » la position du gouvernement espagnol à ce sujet.
Voilà qui a le mérite d’être clair côté espagnol. Pour le makhzen, c’est une douche écossaise quelques jours après la visite historique du chef de la droite espagnole au royaume de « Sidi Mohamed ».
Algérie-plus, 29/1/2012