Le Maroc et l’Espagne discutent du litige sur la pêche

Le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane a rencontré son homologue espagnol Mariano Rajoy le mercredi 18 janvier à Rabat pour discuter des répercussions du litige sur la pêche entre le Maroc et l’UE, a fait savoir l’AFP.

Le parlement européen a annulé le mois dernier un accord permettant aux chalutiers de l’Union de pêcher dans les eaux marocaines en échange de redevances annuelles, incitant Rabat à interdire immédiatement tous les bateaux de pêche européens. Les parlementaires européens ont indiqué vouloir attendre que les intérêts du Sahara occidental soient pris en compte avant d’envisager une prolongation de douze mois de cet accord.

Aux termes de cet accord, le Maroc aurait reçu 36 millions d’euros en échange de l’autorisation donnée à quelque 120 bâtiments de pêche, en grande majorité espagnols, de pêcher dans ses eaux territoriales.

Mercredi par ailleurs, le commissaire européen à l’Elargissement Stefan Fule a entamé une visite de deux jours au Maroc pour discuter d’un accord de libéralisation des échanges concernant les produits agricoles, du « statut avancé » du Maroc avec l’Union, et d’autres questions encore, a fait savoir l’agence Ansa. Aux termes des accords financiers devant être signés lors de cette visite, l’Union européenne apportera 30 millions d’euros pour la centrale électrique solaire d’Ouarzazate et 7 autres millions pour un programme d’alimentation en eau potable.

Magharebia, 19/1/2012