Prisonniers sahraouis de Salé : Le procès reporté

Le procès des 23 prisonniers politiques sahraouis dénommés « Groupe Gdaim Izik », prévu vendredi matin devant le tribunal militaire de Rabat, a été reporté à une date ultérieure, a-t-on constaté sur place.
 
Aucune raison n’a été donnée, par un responsable de l’administration du tribunal, aux observateurs européens venus assister au procès des prisonniers sahraouis, détenus à la prison locale de Salé (ville jumelle de Rabat), depuis le démantèlement par les forces marocaines du camp de Gdaim Izik près d’El Aaiun (Sahara occidental) le 8 novembre 2010. 
A la suite de ce report, les familles des prisonniers ont observé un sit-in face au tribunal au cours duquel ils ont dénoncé leur comparution devant une cour martiale et réaffirmé leur détermination à militer jusqu’à leur libération. 
Une dizaine d’observateurs venus de Suède, de France, d’Italie et d’Espagne et représentant notamment la Commission internationale des juristes (ICJ) de Genève et les associations militant pour l’autodétermination du peuple sahraoui devaient assister au procès.