Ali Amar et J.P. Tuquoi s’attaquent aux relations franco-marocaines


Ali Amar, auteur de « Mohamed VI, le grand malentendu » et Jean Pierre Tuquoi, auteur du « Dernier roi », préparent tout deux un livre sur les relations troubles entres les élites politico-économiques du Maroc et de la France.


La ville ocre, point de ralliement des élites franco-marocaines, sera centrale dans l’ouvrage titré « Paris Marrakech, Le Maroc, dernière colonie française ». Sur une présentation du livre qui circule sur internet, on peut lire : « Marrakech, c’est la France. Avec l’affaire DSK et la redécouverte du « pacte de Marrakech », noué entre l’ancien directeur général du Fonds monétaire international et la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, la ville des confins du Sahara est apparue pour ce qu’elle est: une sorte d’enclave française à des milliers de kilomètres de Paris ».


L’économie ne sera pas en reste. Le livre s’attaquera aussi au milieu franco-marocain des affaires. « Personne n’est dupe. Les principales entreprises marocaines sont détenues par des groupes français. C’est vrai dans les télécommunications, la distribution, le BTP, l’hôtellerie… Paris forme les élites du royaume et porte à bout de bras la diplomatie marocaine. Sans l’appui de la France, il y a longtemps que le Sahara occidental, que se disputent le Polisario et Rabat, aurait acquis son indépendance », lit-on encore sur le même document.

L’ouvrage sera publié le 26 octobre prochain aux éditions « Calmann-Lévy »