Elena Valenciano (PSOE) : « Le Maroc devrait prendre note de la désaffection de la jeunesse » et du « manque d’offres de travail et de grandes libertés ».


C’est une surprise. Elena Valenciano, la secrétaire de Politique internationale au Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, au gouvernement) vient de faire il y a quelques minutes une déclaration pour le moins inusuelle quand s’agissant du Maroc. Le PSOE étant, avec l’actuel gouvernement espagnol, l’un des plus forts soutiens du régim…e marocain à l’échelle internationale.

Mme Valenciano a déclaré lors d’un chat avec les lecteurs du quotidien El Mundo que « Le Maroc devrait prendre note de la désaffection de la jeunesse » et du « manque d’offres de travail et de grandes libertés ».

Valenciano, qui dans le passé, comme son parti, a défendu la « démocratisation » du Maroc, estime cette fois-ci que le royaume alaouite n’est pas différent des autres pays arabes et que des protestations massives « pareilles » à celles de Tunisie et d’Egypte » ne sont pas à exclure. « Les peuples veulent du pain et de la liberté », a-t-elle affirmé.

Elle a également averti les autorités marocaines qu’il n’était pas non plus impossible qu’une protestation comme celle d’Agdim Izik, au Sahara, puisse se reproduire « faute d’opportunités socioéconomiques ».

C’est la première fois qu’un responsable européen met en doute la version officielle de « l’exception » marocaine.

 
Ali Lemrabet (Facebook), 09/02/2011