Services secrets espagnols: Accord entre des mercenaires et AQMI

Ils ont jugé que la menace terroriste est élevée en Algérie et extrême en Mauritanie 

Mises en garde des renseignements espagnoles contre des accords entre Al Qaida et les mercenaires 

Le centre national des Renseignements espagnole a mis en garde contre d’éventuels opérations de kidnapping, qu’Al Qaida au Maghreb Islamique prépare depuis le mois de mars dernier, ciblant des ressortissants occidentaux dans la région du Sahel. Les Renseignements espagnoles ont qualifié la Mauritanie, le mali et le Niger de pays extrêmement risqués en terme de kidnapping, alors qu’ils ont qualifié l’Algérie, et le Burkina Faso de pays à risque «élevé».
Suite aux renseignements qu’il a pu réunir dans la région et des renseignements français et des pays amis, le centre national de renseignements espagnols a indiqué que les terroristes sont parvenus, le printemps dernier, à des compromis avec ceux qu’il a qualifié de « mercenaires », pour qu’ils se chargent d’enlever des occidentaux, comme se fut le cas des bénévoles humanitaires espagnoles, kidnappés en Mauritanie, le 29 novembre dernier sur la route reliant Nouadhibou et Nouakchott et qui ont prévu de les remettre ensuite à Al-Qaida contre des sommes d’argent. 

Les espagnoles pensent que Mokhtar Belmokhtar, allias « Belaouar » est en mesure de nouer des contacts avec plusieurs « mercenaires du Sahara », en plus de ses liens actuels avec les grands commerçants et trafiquants. 

Le centre national des renseignements en Espagne a indiqué qu’il détient des renseignements indiquant l’augmentation du nombre « d’indicateurs » d’Al-Qaida dans la région, auxquels revient la mission de faire le choix sur des cibles potentielles à kidnapper. A la lumière de ces renseignements, le ministère des affaires étrangères espagnoles a déconseillé ses ressortissants de se rendre vers certaines destinations, notamment en Mauritanie, au Niger et au Mali.  

El Khabar; 30/8/2010