La traque des barons du cannabis s’amplifie pendant le ramadhan

Depuis plus de cinq ans, l’Algérie connaît une recrudescence sans précédent des activités des trafiquants de drogue qui semblent s’intéresser au marché algérien.

Chaque année, une moyenne de 60 tonnes de drogue est saisie par les services de sécurité. Des quantités de cannabis transitent par nos frontières ouest et sud-ouest, en provenance du Maroc. Face à ce danger permanent, les forces de sécurité ont réussi, au cours de leur lutte contre les trafiquants de drogue, à mettre la main sur des barons de la drogue, qualifiés de très actifs et dangereux à la fois. Leur arrestation a permis également la mise hors d’état de nuire de leurs acolytes. Deux grands barons de la drogue ont été localisés puis arrêtés par la police à Alger. Le premier a été arrêté il y a six mois à Alger-Centre, par la police judiciaire de la division Centre après une enquête minutieuse. Le second a été arrêté à Birtouta en compagnie de cinq de ses acolytes, lors d’une souricière soigneusement tendue par la police judiciaire de la division Ouest. Ces deux importants coups de filet, réalisés dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, ont permis à la police algéroise d’identifier un troisième baron, actuellement en fuite. La sûreté d’Alger a déclaré que l’arrestation de ce trafiquant n’est qu’une question de temps, il suffit de procéder à son identification. D’intenses recherches sont en cours grâce à la PDA (une sorte de fichier mobile équipé à chaque point de barrage policier). Pour rappel, il y a quatre mois la police anti-drogue de la division Ouest d’Alger avait réussi un important coup de filet en capturant un grand trafiquant de drogue résidant à Alger, C.M., âgé de 54 ans, repris de justice et recherché dans le cadre de plusieurs affaires de drogue à Alger.

L’arrestation de cet important trafiquant de drogue, spécialisé dans les grandes quantités, a été opérée à Birtouta, une commune relevant de la wilaya d’Alger, le 23 décembre 2009 après une investigation approfondie menée par la police judiciaire de la division Ouest de la police d’Alger avec la collaboration de celle de Tlemcen. Il a été arrêté à bord d’un véhicule dans lequel se trouvait ses acolytes. Il s’agit de C.K. âgé de 44 ans, R.K. 25 ans et de C.O. 23 ans, dont un seul est un repris de justice. Ce coup de filet réalisé par la police a eu lieu quelques jours après l’arrestation de deux autres personnes faisant partie du même réseau. Il s’agit de B.Y,. 36 ans et de C.L., 37 ans, tous deux sont des repris de justice. C’est à partir de leur arrestation que l’affaire a pu être lancée par la cellule d’investigations relevant de la police judiciaire de la division Ouest d’Alger. La sûreté de la wilaya d’Alger a réalisé d’autres coups de filet spectaculaires dans le cadre de la lutte contre la drogue et le terrorisme. Malgré cela, les activités de certains réseaux de drogue se sont intensifiées ces dernières années. Récemment, la sûreté d’Alger a tiré la sonnette d’alarme lorsque l’une de ses divisions a mis la main sur un émigré en possession d’une quantité importante de morphine.

La traque se poursuit au ramadhan

Les résultats réalisés par les services de sécurité durant ces dernières années sont qualifiés d’excellents par les observateurs. Toutefois, un regain sans précédent des activités des trafiquants de drogue a été enregistré depuis le début du mois sacré. La Gendarmerie nationale et la police déploient tous les moyens pour faire face à cette recrudescence. A Alger, le 22 août 2010, la brigade de Gendarmerie nationale de Reghaïa a présenté devant le procureur de la République près le tribunal local, un dealer interpellé en possession de 30,6 grammes de kif traité. Il a été placé sous mandat de dépôt. Le 23 août 2010 à minuit, les gendarmes de la brigade de Menasria, en service de police de la route à hauteur de l’échangeur de Sidi-Rezine, Commune de Baraki, ont interpellé quatre (4) personnes circulant à bord d’un véhicule de marque Peugeot 309, en possession de 200 grammes de kif traité. L’enquête est en cours. Le 24 août dernier, dans la wilaya de Biskra, la brigade de Gendarmerie nationale de Tolga a présenté devant le procureur de la République près le tribunal local trois (3) dealers interpellés le 22 août 2010 en possession d’un (1) kilo et 465 grammes de kif traité. Ils ont été placés sous mandat de dépôt. Le même jour à 17 h45, agissant sur renseignements et en vertu d’un mandat de perquisition, les gendarmes de la brigade de Biskra ont interpellé une dame âgée de 43 ans et saisi dans son domicile, à la cité des 726 logements au chef-lieu de wilaya, 200 grammes de kif traité et quatre vingt sept (87) faux billets de banque en coupures de 1000 DA. En outre, à 18 heures, les gendarmes de la même unité ont récupéré, à hauteur du quartier précité, 30 grammes de kif traité jetés par un dealer qui a pris la fuite à leur vue. Le 23 août dans la wilaya de Souk-Ahras, les gendarmes de la brigade de Sécurité routière de Sedrata, en service de police de la route au carrefour formé par la RN n° 81 et le chemin de wilaya n° 02, Commune de Sedrata, ont interpellé une personne qui transportait à bord d’un fourgon de marque Peugeot J-5, un lot d’articles scolaires (des tabliers et cartables), d’une valeur de 113 300 DA, sans registre de commerce ni facture. 

Par Sofiane Abi

Le Jour d’Algérie, 29/8/2010