Fin de l’université d’été de la RASD à Boumerdès

Abdelkader Taleb Omar, Premier ministre de la République arabe sahraouie démocratique, a présidé, à Boumerdès, la cérémonie de clôture de l’université d’été organisée en direction des cadres de la jeune République sahraouie.
Parmi les personnalités qui ont participé à ces festivités, on notait la présence des ambassadeurs de l’Afrique du Sud, de Cuba et des chargés d’affaires du Congo et du Venezuela. Côté algérien, on a remarqué le président de la Commission nationale de soutien au peuple sahraoui, de Moussa Touati, président du parti FNA, et d’autres hauts responsables, notamment ceux de la wilaya hôte de ce conclave. Quant à la championne olympique Hassiba Boulmerka, qui affirme avec force qu’elle soutient depuis des années la cause juste et pacifique du peuple sahraoui, elle était parmi les siens. En retour, aussi bien les responsables sahraouis que les simples participants lui ont témoigné une grande affection. Cette université, entamée le 3 août, a abordé des thèmes politiques, économiques et historiques. 25 conférences animées par des experts et des universitaires ont été organisées à l’intention des participants. Les organisateurs de cette session de formation ont programmé, à mi-chemin de ce conclave, une journée d’étude d’un haut niveau animée par Razag Bara en sa qualité d’homme de loi et l’ancien ministre de la Défense malienne. Elle a porté sur le traitement du terrorisme transnational par la communauté internationale. En matière d’animation politique, des organisations féministes algériennes ont animé, en présence de la ministre sahraouie de l’Enseignement, Mme Meriem Salek-Hamada, et d’un grand nombre de femmes qui participaient à cette université d’été, un meeting de soutien aux femmes sahraouies. Hassiba Boulmerka et la célèbre militante sahraouie des droits de l’homme, Mlle Soltana Khaya, venue des territoires occupés, se sont partagé la vedette. Lors de cette cérémonie de clôture, le commissaire politique de l’ALS (Armée de libération sahraouie) a lu une lettre destinée au président de la République Abdelaziz Bouteflika, le remerciant du soutien de l’Algérie pour la poursuite du combat du peuple sahraoui en vue d’obtenir son indépendance. D’autres orateurs ont également adressé leurs remerciements au ministère de l’Energie et des Mines, à la Sonatrach et à la wilaya de Boumerdès pour leur contribution à la réussite de cette rencontre de formation.
Abachi L.
Le Soir d’Algérie, 29/8/2010