Le bordel de Mohamed VI dénoncé par un dessin animé kuwaitien

Malgré toutes les sorties médiatiques du roi inaugurant des projets économiques et sociales, le Maroc n’a pas changé d’un iota depuis la mort de Hassan II. La jeunesse marocaine, sous la pression de l’argent des riches finissent par craquer et se lancer dans la prositution. Ainsi, le Maroc a détrôné la Thaïlande en  devenant  la destination des touristes sexuels et pédophiles.

Le Maroc de Mohamed VI est devenu le plus grand bordel du monde où les malades « nationaux » et « internationaux » viennent déverser et satisfaire leur perversité.

Les prostituées marocaines ont dérangé en Jordanie jusqu’au point de promulguer des lois sur les « bains turcs » et les « centres de massage » et la banalisation de la drogue dans ces endroits. En Israël, la « beauté marocaine » est très appréciée comme les dattes de production locale. Même les MRE sont contents de passer leurs vacances d’été au Maroc parce qu’ils retrouvent ces choses pour des prix « bon marché ». Selon les mauvaises langues, c’est la sodomisation qui attire les richards saudiens et « golfiens » et qu’ils ne peuvent pratiquer chez eux.

Voilà encore un autre pays qui dénonce le bordel de Mohamed VI. Dans un dessin animé, une chaîne kuwaitienne prévienne ses enfants de se rendre au Maroc pour éviter de tomber dans les bras de « sorcières » marocaines. Dans un épisode précédent, des références sont faites au Maroc comme un pays dans lequel, la corruption, l’incantation et la danse sont monnaie courante. 

Comme d »habitude, les autorités marocaines font son cinéma pour afficher un faux pâtriotisme en adressant des protestations aux autorités kuwaitiennes, alors qu’ils ont converti le pays en une immennse plaque tournante de la prostitution, le trafic de drogue,  le blanchiment d’argent, la traite des blanches, la fabrication de la pauvreté, des terroristes et d’esclaves destinés à l’occident et dont un grand nombre n’arrive pas à destination, avalé par les poissons.