Les participants à l’université Mahfoud Ali Beiba condamnent la répression des activistes sahraouis

Boumerdes (Algérie) 24/08/2010 (SPS) Les participants à l’université Mahfoud Ali Beiba ont condamné avec force « l’agression brutale et injustifiée » perpétrée dimanche soir par les forces d’occupation du Maroc à la ville occupée d’El Aaiun contre des activistes sahraouis des droits humains à leur retour d’Alger où ils avaient pris part à cette université qui se tient à Boumerdes en Algérie.
Au cours d’une cérémonie de solidarité avec la résistance pacifique menée par le peuple sahraoui dans les territoires occupés du Sahara occidental, organisé à Boumerdes, le président du conseil constitutionnel, Mohamed Bouzeid a appelé à l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de cette agression et à traduire les responsables devant un tribunal.
Il a en outre lancé un appel en direction de la communauté internationale, aux organisations et personnes éprises de paix et de justice de par le monde à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental, notamment les défenseurs des droits humains de la répression marocaine.
Plusieurs intervenants ont réitéré l’attachement du peuple sahraoui à ses droits légitimes à la liberté et à l’indépendance, précisant que « l’unique solution définitive au conflit du Sahara occidental passe à travers l’exercice par le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l’autodétermination par la voie d’un référendum juste et transparent sous les auspices de l’ONU ».
D’autre part, les membres de la délégation d’activistes sahraouis, ont réitéré leur engagement « à poursuivre l’Intifada de l’indépendance jusqu’au recouvrement de la liberté et l’indépendance du Sahara occidental quelqu’en soient les sacrifices ».
« La répression marocaine ne fera que nous donner plus de courage et de détermination, ont-ils dit durant des interventions téléphonique à cette cérémonie, ajoutant qu’ »ils visiteront l’Algérie, les camps de réfugiés et les territoires libérés de la RASD ».
La délégation d’activistes sahraouis qui s’est rendue la semaine dernière à Alger pour prendre part à l’université d’été des cadres sahraouis est composée de : Ibrahim Sabbar, Hmad Hammad, Enaama Asfari, Hamada Ismaili et Soultana Khaya, rappelle-t-on. (SPS)