Le peuple sahraoui rêve aussi

Par Bouhali Abdallah
Depuis le départ de l’Espagne, c’est-à-dire depuis 35 ans, le peuple sahraoui rêve de son indépendance, de sa liberté et de son autodétermination. Depuis 35 ans, le monde regarde les bras croisés, ce peuple massacré, ce peuple spolié et humilié. L’ONU, le conseil de sécurité, les instances internationales des Droits de l’Homme, tous s’avèrent aujourd’hui, inefficaces et inutiles… hypocrites surtout. Comment ne peut-on pas apporter assistance à un peuple en danger alors que pour des prétextes beaucoup plus absurdes, les Etats Unis et ses alliés ont envahi l’Irak, l’Afghanistan et d’autres pays moins médiatisés? Jour après jour, mois après mois, année après année, défilent dans la région des ONG dites non gouvernementales, des personnalités de divers horizons et les émissaires du secrétaire général de l’ONU. Pourquoi faire? Juste pour se rendre compte de visu qu’il existe encore un peuple, capable de rêver comme tous les peuples du monde, capable de vivre mais aussi capable de se défendre pour arracher son indépendance. Le silence du monde n’a que trop duré, il est devenu insupportable au moment où les forces royales multiplient les provocations et les arrestations. Que faut-il attendre encore? De nouveaux rounds de négociation? A quoi bon si ce n’est que pour gagner du temps. Le Maroc est décidé, il refusera toutes les solutions allant dans le sens de l’autodétermination du peuple sahraoui. La situation politico-économique du royaume est telle que toute concession risque de déstabiliser le trône. Et pourtant 35 ans, c’est déjà beaucoup. L’ONU ne doit plus se contenter de ces rounds illusoires, elle doit agir efficacement.
Le carrefour d’Algérie, 22/8/2010
Commentaire de Diaspora Saharaui :
Les évènements récents à la frontière de Melilla constituent une preuve des lourdes conséquences de la guerre que le régime marocain et le lobby franco-sioniste ont livré contre les forces progressistes de la région pour permettre au royaume pro-sioniste du Maroc de s’approprier le Sahara Occidental et ses ressources naturelles et ainsi devenir la puissance dominante du Maghreb.
La victoire du peuple sahraoui est une réalité qui a brisé le rêve franco-marocain.