Le peuple sahraoui déterminé à poursuivre sa lutte pacifique pour l’indépendance

Synthèse de Ghada Hamrouche

Le peuple sahraoui reste déterminé à poursuivre sa lutte pacifique pour l’indépendance de son pays. C’est du moins ce qu’ont affirmé, hier, des membres de la résistance populaire sahraouie des territoires occupés en visite en Algérie. Dans une déclaration à l’agence de presse algérienne APS, les militants sahraouis, reçus par le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple 
sahraoui (CNASPS), M. Mahrez Lamari, à l’occasion de la journée du Moudjahid, ont affirmé que «la lutte pacifique dans les territoires sahraouis occupés par le Maroc va continuer jusqu’à l’obtention de l’indépendance». La journée nationale du Moudjahid célébrée en Algérie, et qui coïncide avec la célébration du double évènement du 20 Août 1955 et celui du 20 Août 1956, est, selon M. Nema Asfari, «un symbole et une leçon historique pour notre combat libérateur contre l’occupant marocain. La révolution algérienne était un exemple pour les pays africains colonisés et d’autres pays du monde ayant acquis leur indépendance», a indiqué M. Nema Asfari, coprésident du Comité pour le respect des droits de l’Homme au Sahara occidental. «Les Sahraouis en sont conscients», a-t-il encore ajouté en présence de plusieurs ministres sahraouis ainsi que de l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger, M. Brahim Ghali. D’autres militants sahraouis ont condamné, pour leur part, les «graves violations des droits de l’Homme commises quotidiennement par les forces d’occupation marocaines contre le peuple sahraoui dans les territoires occupés». Cette délégation, composée de cinq militants sahraouis, a dénoncé la «répression menée, depuis 1975, par l’Etat marocain qui veut imposer le fait accompli colonial et la confiscation du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination». «Nous voulons exprimer notre ras-le-bol des exactions quasi quotidiennes perpétrées par les autorités marocaines qui veulent nous museler», ont-ils expliqué. La visite en Algérie de la délégation sahraouie s’inscrit également dans le cadre de l’université d’été de formation des cadres de la RASD, qui se tient depuis le début août dans la wilaya de Boumerdès.