Nouveau livre de Luis Leantes : Sahara

Quatrième de couverture :
Une femme d’une quarantaine d’années, Montse, s’éveille dans un hôpital perdu du Sahara-Occidental, entre le Maroc et l’Algérie. Jour et nuit, une infirmière veille à ses côtés, calme sa douleur et écoute ses paroles décousues. Qui est cette étrangère ? Que faisait-elle au beau milieu du désert, piquée par un scorpion ? Qui sont les ravisseurs qu’elle défie dans son délire?
Flash-back : urgences de Barcelone, la nuit du 31 décembre 1999. Parmi les affaires d’une patiente décédée, Montserrat Cambra découvre la photo en noir et blanc de deux hommes dans le désert. Ce qu’elle voit la bouleverse : l’un d’eux est Santiago San Román, son premier amour, exécuté en 1975 pour collaboration avec une organisation terroriste. Au dos de la photo figure pourtant cette date : 1976. Montse prend la décision de partir à la recherche de Santiago. Il aurait refait sa vie en Algérie, sous une nouvelle identité…
Deux époques et deux personnages se croisent dans ce roman : Montse, médecin urgentiste à Barcelone, lors du passage à l’an 2000, et Santiago San Román, légionnaire en 1975, alors que s’amorcent la Marche verte et la chute du régime franquiste. Prisonnier de sa section, accusé de collusion avec l’ennemi, Santiago croit avoir eu un enfant de Montse. Mais elle seule connaît la vérité. Un dialogue qui n’a jamais eu lieu se noue au fil du roman entre les deux anciens amants.
Avec des thèmes et une construction originaux, Luis Leante a voulu écrire une histoire d’amour mais aussi « le portrait de deux époques et de deux cultures unies par un même secret. L’aventure d’une femme dans le désert en quête d’essentiel ». À travers son texte, il fait également œuvre de mémoire, en exhumant de l’oubli un chapitre douloureux de la fin de la dictature : l’abandon du Sahara-Occidental. Au croisement de plusieurs genres (amour, histoire et aventure) et différentes époques, le roman de Luis Leante réserve un choc de lecture à tous ceux qui en tourneront les pages…
Mon avis :
Ce livre m’a été recommandé par ma libraire. Je ne regrette pas mon choix.
C’est une lecture dépaysante, nous suivons cette femme vivant dans son passé et son présent, avec en toile de fond, le désert et son peuple, ses habitants « les sahraouis » dont on connaît peu l’histoire et la culture. Un épisode de l’histoire coloniale de l’ Espagne est relaté.
Montse arrivera-t-elle à retrouver la mémoire du passé, et à retrouver son amour de jeunesse? 
L’Agora des Livres, 27 mai 2010