Ben Ali, M6 : les protégés de l’Héxagone

A la manière de… 

Par Diego
« …la presse a été désintégrée avec une bombe A […]. Ceux qui écrivent encore sont les derniers des Mohicans, des braves qui tentent de s’exprimer sur Internet. Il n’y a plus, en Tunisie, que des cris chuchotés. Ben Ali a muselé tout le monde. Les Tunisiens n’entendent plus, ne regardent plus, ne parlent plus. Il n’y a plus de presse, plus de théâtre, plus de poésie, plus de cinéma. Ben Ali est un tyran disposant d’un pouvoir absolu… » Taoufik Ben Brik, journaliste et écrivain tunisien, tout juste sorti des geôles de Ben Ali, propos recueillis par R. Moussaoui, journal L’Humanité du 25/5/2010. Petite distraction, pour ne pas s’effondrer en larmes : remplacer Tunisie par Maroc et Ben Ali par Mohamed VI. Évident, non? Ben Ali, M6, même tyrannie, mêmes appuis inconditionnels et désintéressés de l' »ami » français et mêmes conséquences pour le peuple : la régression. Pourquoi? Réponse de Ben Brik : « Les puissances du Nord ont besoin de Moubarak, de Kadhafi, de Assad […] parce que les peuples soumis sont des peuples inoffensifs. » Les « démocrates » du Nord ont aussi besoin de Ben Ali et de Mohamed VI. Les autres peuples, ceux qui résistent, se classent ipso-facto dans la catégorie des « terroristes ».
L’an prochain à El Aaiun.
ARSO, 25 mai 2010