AMDH : des sans étiquettes au congrès

Le 9ème congrès de l’AMDH (Maroc) a connu un grand succès, en dépit des tentatives de la « gauche makhzénienne » de porter atteinte à la renommée de cette respectable association marocaine.

AMDH : des sans étiquettes au congrès

Par Ali Fkir, 28/5/2010
Ils étaient des dizaines d’observateurs à suivre de très prêt les travaux du 9ème congrès de l’AMDH. Ils ont vécu tous les moments forts du congrès. Ils sont restés jusqu’à la clôture finale.
Cas de ce militant des droits humains tunisien et intellectuel (à gauche).

La militante Samira (à G) sans étiquette politique n’a jamais raté les rendez-vous de l’AMDH. Elle a été rejointe dans le bureau central par la jeune militante Nidal. Elles sont 8 sur 18 à siéger dans le BC. C’est une première dans les annales de l’histoire des organisations marocaine politique.
Le militant Abdelmalek Haouzi (assis), sans étiquette politique, cadre de l’AMDH dans l’oriental. Nouveau membre de la CA de l’AMDH. Il reste notre prof incontournable en matière d’internet.
Ils, elles sont des milliers à militer au sein de l’AMDH, à prendre des responsabilités en son sein, sans qu’ils, qu’elles ne soient obligé-es de porter une casquette politique.
SOLIDMAR , 28 mai  2010