L’Ambassadeur du Venezuela à Alger : « Les africains ne sont pas indépendants tant que le Sahara occidental est colonisé »

Par H. Yes
Des participants à la journée parlementaire de solidarité avec le peuple Sahraoui, ont appelé à obliger le Maroc à cesser de violer les Droits de l’Homme dans les territoires Sahraouis ». Certains parmi eux ont considéré que le sort de la question Sahraouie est entre les mains des Sahraouis qui, seuls, peuvent imposer le principe de l’autodétermination sur la partie Marocaine.
A l’occasion de « la journée de l’Afrique » coïncidant avec le 25 mai de chaque année, l’Assemblée Populaire Nationale a organisé, hier, en son siège, une action de solidarité avec le peuple Sahraoui et leur représentant le Front Polisario (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro). Ont participé à cette action, des parlementaires algériens, notamment le vice président de l’APN, M. Seddik Chihab en plus de parlementaires Sahraouis.
Dans son intervention, M. Tayeb El Houari, député du Front de Libération Nationale, FLN qui a été chargé de représenter le président de la deuxième chambre du parlement, a indiqué qu’ « on fait face à l’Intifada au Sahara avec une répression atroce dans le but de faire taire la voix de l’indépendance ».
Pour sa part, l’ambassadeur du Venezuela à Alger a affirmé le soutien de son pays à la cause Sahraouie. Il a estimé que le Venezuela veille à exprimer son soutien à cette cause dans toutes les cérémonies et festivités internationales dont elle prend part. L’Ambassadeur a, également, déclaré aux participants à la journée parlementaire : « vous pouvez compter sur notre soutien et notre sympathie puisque votre cause est juste. A notre avis, il n’existe pas une autre solution à ce conflit que celle de permettre aux Sahraouis l’autodétermination à travers un référendum ». Il a notamment critiqué la commission des Nations Unies chargée d’organiser un référendum au Sahara en lui reprochant ne pas avoir joué son rôle ».
L’Ambassadeur du Venezuela a, enfin, appelé à l’exploitation de tous les espaces possibles pour transmettre la voix du peuple Sahraoui. Il n’a également, pas omis d’ajouter que le Venezuela considère que les pays africains ne sont pas encore indépendants tant que le peuple Sahraoui soit toujours colonisé ».
HORIZONS, 26 mai 2010