Nouveau tabassage des militants sahraouis de DH à El Aaiun

Les trois prisonniers sahraouis libérés de la prison de Salé sont arrivés cet après-midi à la ville d’El Aaiun, capitale du Sahara Occidental occupé par le Maroc, où une grande foule les attendait devant le domicile du M. Saleh Lebboihi. Les forces de polices marocaines ont bouclé le quartier depuis le matin pour contrôler l’accès à l’accueil programmé pour les trois militants des droits de l’homme sahraouis.
La foule devenant importante, les policiers marocains se sont mis à insulter les citoyens et à donner des coups. Les citoyens Hassana Dah, Bachir Khadda et Sidi Alouate ont été sauvagement tabassés. D’autres ont été enlevés, parmi eux Abdelghani Kabdani et Sidi Alouate qui ont été jetés dans les banlieues de la ville après avoir été torturés.

L’Aéroport d’El Aaiun était aussi bloqué par les forces de la police qui avaient empêché les citoyens d’accéder à l’aéroport pour acueillir les prisonniers libérés. Parmi la foule, Ghalia Djimi, vice-présidente d’ASVDH et Monsieur Moustapha Dah, membre de la même association.