Manifestation samedi à Algesiras contre les violations des droits de l’homme au Sahara occidental occupé

Madrid, 20/05/2010 (SPS) La ville andalouse d’Algésiras (Cadix-Sud de l’Espagne) sera le théâtre samedi prochain d’une grande manifestation pour dénoncer les « graves violations » des droits de l’homme commises par « la police et l’armée d’occupation marocaines » dans les territoires sahraouis occupés, a-t-on appris mercredi auprès des organisateurs.
Initiée par la Fédération andalouse des associations de soutien au peuple sahraoui (Fandas) et l’association des amis du peuple sahraoui de Campo de Gibraltar « Solidaridad », la manifestation sera l’occasion pour les Andalous de revendiquer la « libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis », ainsi que « l’élargissement des prérogatives de la Minurso à la protection des droits de l’homme de la population sahraouie », a précisé la même source.

« Nous demandons au président du gouvernement espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, d’exiger en urgence du Maroc, partenaire privilégié de l’UE, de mettre fin à sa politique de répression contre les militants sahraouis des droits de l’homme, à sa permanente violation de ces droits dans les territoires sahraouis occupés et de respecter le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui, à travers l’organisation d’un référendum libre, transparent et régulier », a affirmé le président de Fandas, Francisco Guerrero.

La manifestation, qui drainera des personnes de toutes les villes de l’Andalousie, prendra fin devant le consulat du Maroc, avec différentes interventions des représentants sahraouis et du mouvement andalous de solidarité avec le peuple sahraoui.

Cette manifestation coïncidera avec l’organisation, le même jour, dans la localité barcelonaise de l’Hospitalet de Llobregat, du Printemps de l’activisme sahraoui, pour célébrer le 5eme anniversaire de l’Intifada pacifique du peuple sahraoui.

Organisée par l’association catalane des amis du peuple sahraoui (Acaps), Résistance sahraouie et l’association des familles solidaires avec les enfants sahraouis, cette journée de solidarité avec la cause sahraouie verra deux tables rondes qui traiteront du conflit sahraoui et la situation des droits de l’homme, ainsi que du « Mur de la honte », le problème des mines, le commerce des armes et le parallèle entre le peuple sahraoui et le peuple palestinien dans leur quête d’indépendance, selon les organisateurs.

Cette journée sera marquée également par la projection d’un documentaire historique sahraoui, « La fuite de l’enfer », réalisé en 1975-1976, et qualifié de « témoignage indispensable pour faire face à l’avenir sans oublier le passé et exiger de la communauté internationale la fin de l’exil d’un peuple qui dure depuis 34 ans ». (SPS)