Le Maroc n’est pas un « Etat de droit » (Ministre sahraoui)

Chahid El Hafed, 20/05/2010 (SPS) Le Ministre sahraoui des Territoires occupés et de la communauté, M. El-Khalil Sid M’hamed a souligné que le Maroc n’était pas un « Etat de droit » contrairement à ce qu’il prétend du fait de l’occupation militaire du Sahara occidental et des arrestations anarchiques dont font l’objet les Sahraouis loin de toute légalité.

M. El-Khalil a précisé mercredi que le Maroc appliquait la « loi de la jungle » comme en témoignent ses pratiques sur le terrain, notamment les simulacres de procès pour les militants et les détenus politiques sahraouis et le pillage et le vol des richesses du pays, dans une déclaration à SPS

Le Maroc n’est que « l’Etat des charniers, de l’exil forcé, de l’oppression et de la discrimination contre les Sahraouis », a estimé le ministre, précisant qu' »il y a plus de 50 détenus politiques sahraouis dans ses prisons et plus de 500 disparus, ainsi que 151 prisonniers de guerre, comme l’attestent des organisations internationales telles que le Haut commissariat de l’ONU pour les droits de l’homme et Amnesty International.

M. El-Khalil a, par ailleurs précisé que le Maroc jouit de la protection directe de la France qui lui permet d’échapper à la condamnation internationale pour ses violations des droits de l’homme au Sahara occidental.(SPS)