L’assemblée générale des enseignants des universités nigérianes adopte une motion de soutien au peuple sahraoui

Markurdie (Nigeria) 18/05/2010 (SPS) L’assemblée générale des enseignants des universités nigérianes a adopté lundi, à la clôture de sa seizième session une motion de soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, insistant sur la nécessité du parachèvement de la décolonisation du Sahara occidental, a-t-on appris de source proche de l’ambassade de la RASD auprès du Nigeria.
Les professeurs nigérians ont exprimé leur solidarité avec la lutte du peuple sahraoui pour la liberté et l’indépendance, condamnant les violations flagrantes des droits de l’homme commises par les autorités d’occupation marocaines dans les villes occupées du Sahara occidental.

Ils ont également appelé l’Organisation des Nations Unies et l’Union africaine pour la mise en place dans les plus brefs délais d’un mécanisme international capable de surveiller et protéger les droits humains au Sahara occidental, comme ont exigé les diverses organisations internationales des droits de l’homme.

Ils ont en outre demandé l’élaboration d’un programme au niveau des universités nigérianes afin de sensibiliser les milieux académiques et estudiantins autours de la question du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique.

Intervenant devant la 16ème assemblée générale des enseignants des universités nigérianes qui se tient dans la ville de Markudi, capitale de l’Etat de Benue, l’ambassadeur sahraoui au Nigeria, Oubi Bachir a relevé que « le problème de décolonisation du Sahara Occidental n’affecte pas l’avenir de la paix et de la stabilité en Afrique du Nord uniquement mais dans la région tout entière, l’occupation militaire marocaine du Sahara Occidental étant une violation flagrante du principe fondamental de l’OUA , a savoir le respect des frontières héritées du colonialisme », rappelle-t-on. (SPS)