France – Sahara Occidental : L’appel de l’ambassadeur sahraoui à Alger

L’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Alger, M. Brahim Ghali a souhaité, jeudi dernier à Alger, que la France cesse d’utiliser le droit de veto au Conseil de sécurité contre les droits de l’Homme au Sahara Occidental. Lors d’une rencontre de solidarité avec le peuple sahraoui organisée par le Front national algérien (FNA), à l’occasion de l’anniversaire de la création du Front Polisario, M. Ghali a souhaité voir « l’organisation des Nations unies poursuivre le processus de décolonisation et permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination ». L’ambassadeur sahraoui a par ailleurs appelé l’Union européenne à arrêter de participer « au pillage des ressources naturelles du peuple sahraoui en cessant de signer des accords sur l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental qui relève d’une question de décolonisation ». M. Ghali a exprimé à l’occasion ses remerciements au FNA pour avoir choisi le mois de mai pour renouveler sa solidarité avec la cause sahraouie. Il a aussi condamné les atermoiements du Maroc et ses entraves aux efforts de paix. « Il viendra le jour où vaincront la volonté du peuple sahraoui et celle des peuples libres pour amener le Maroc à s’engager à des négociations sérieuses », a conclu l’ambassadeur sahraoui.