Des athlètes sahraouis participent aux jeux Olympiques spéciaux belges

Bruxelles, 12/05/2010 (SPS) Des athlètes sahraouis avec un handicap mental, participent aux Jeux olympiques spéciaux belges, qui s’ouvrent mercredi soir à Bruxelles.
Trois jeunes athlètes, représentant la République arabe sahraouie démocratique (RASD), participent aux épreuves du 100 m, poids et saut en longueur, a rapporté l’APS citant la présidente de l’association belge Zain Atfaak (en français le bon compagnon) , Hilt Teuwen .

« Cette délégation fait preuve de l’attention particulière que le gouvernement sahraouie prête à la participation et l’intégration de ces jeunes avec un handicap dans la société sahraouie et dans la lutte pour l’application du Droit International et l’autodétermination », a-t-elle soutenu.

Zain Atfaak, une asbl (Association sans but lucratif), créée à Geel, est membre depuis 2003 du comité national de solidarité avec le peuple sahraoui, qui active depuis 1975 en Belgique, au début de la lutte pour la décolonisation du Sahara occidental et pour l’application du droit à l’autodétermination.

« Elle appuie pleinement les activités du comité pour mettre fin à l’occupation du Sahara occidental et le régime qui l’accompagne, et pour l’application du Droit International et le référendum d’autodétermination du peuple sahraoui », a souligné Mme Teuwen., qui est également gestionnaire de programme Moyen Orient à Oxfam-Solidarité, et membre de la Task force de l’EUCOCO (Coordination européenne des comités de soutien au peuple sahraoui).

Pour Zain Atfaak, « l’approche participative est la ligne conductrice pour toutes les actions, pas seulement pour les activités qu’il développe avec des organisations et des groupes aux campements des réfugiés sahraouis, mais aussi dans ses activités de lobby et de sensibilisation pour le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui », a-t-elle encore précisé.

« Dans ce cadre, l’augmentation de la visibilité du conflit oublié du Sahara occidental et de la vie en exil et sous occupation du peuple sahraoui depuis 35 ans, est une des raisons majeures derrière le travail pour faire participer cette équipe d’athlètes aux jeux olympiques spéciaux belges », a poursuivi Mme Teuwen.

En 2007, Zain Atfaak a demandé au club sportif, Avalympics, de s’intégrer dans ce projet en prenant pour leurs soins l’aspect sportif de toute l’opération. S’en est suivie une première mission aux campements des réfugiés sahraouis où une semaine de sport intégré a été organisée, avec la participation de 200 jeunes sahraouis.

Par ailleurs, en novembre 2009, les premiers jeux olympiques spéciaux sahraouis (JOSS) ont été organisés dans le campement El Aaiun.

Des délégations de tous les campements ont participé aux JOSS, des garçons et des filles, des hommes et des femmes, et environ 500 accompagnateurs et supporters étaient présents, s’est-elle félicitée, en soulignant que depuis une attention particulière est accordée à la participation des jeunes avec un handicap mental à tous les évènements sportifs et culturels. (SPS)