Des marocains et des maliens à la tête d’un réseau de trafic à Oran

DES MAROCAINS ET DES MALIENS A LA TETE D’UN RESEAU DE TRAFIC DE DROGUE A ORAN : 20 ans de réclusion criminelle pour le principal accusé

Le tribunal criminel prés la cour d’Oran a dans une audience avant – hier eu à traiter une affaire liée au trafic de drogue ou est impliqué des ressortissants étrangers. Une lourde peine de 20 ans de réclusion criminelle a été prononcée à l’encontre du dénommé R.K pour le crime de détention et commercialisation de drogue par le biais d’un important réseau de trafiquants bien organisé, et le faux et usage de faux.

Le tribunal a également condamné à deux ans de prison ferme à l’encontre de S.R poursuivi pour les mêmes délits. Par contre cinq autres inculpés demeurent en état de fuite et restent activement recherchés pour leur implication dans les mêmes griefs. Le procureur général a requis dans cette affaire la prison à vie à l’encontre de tous les prévenus. Quant aux faits de cette affaire remontent à la date du 20 mars 2009 dans la région de Tabalbala wilaya de Béchar, suite à des informations recueillies par les services de sécurité des gardes frontières sur la présence d’un groupe d’individus qui s’apprêtait à faire acheminer une importante quantité de kif traité vers l’Algérie à travers les frontières. Trois véhicules tout terrain de marque »station » étaient utilisés par les trafiquants pour faire rentrer leur poison et lesquels ont été interceptés par les gardes frontières suite à un guet apens. Après une course poursuite, un des deux véhicules fut immobilisé pour s’avérer que les mis en cause étaient des marocains et des maliens. L’autre véhicule a du prendre la fuite ainsi que ses occupant qui se sont escampés. L’opération a abouti à l’arrestation du dénommé RK, qui n’est autre qu’un berger dans cette vaste région saharienne, ainsi que le dénommé SR un élu à l’APC de la wilaya d’Adrar et membre d’un parti. Les services de sécurité ont également procédé à la perquisition du domicile de ce dernier situé dans la région de Tamentit à Adrar ou il a été saisi des documents administratifs propres aux citoyens de la région. Un faux permis de conduire appartenant au dénommé RK a également été saisi. Lors de son audition, RK principal chef du réseau a déclaré que son rôle vis-à-vis du réseau consiste seulement à la réparation et l’entretien des véhicules et l’acheminement de la drogue. Ce dernier a avoué que tous les véhicules contenaient une importante quantité de kif traité estimée à 3 tonnes et 90 kgs. Au cours de l’audience, les mis en cause ont chacun de son coté porté des déclarations. RK a maintenu ses déclarations mentionnées lors de l’enquête ou il a reconnu les faits qu’ils lui ont été reprochés. Quant au second inculpé a rejeté en bloc les charges retenues contre lui et déclaré qu’il est un élu à l’APC D’Adrar, malgré qu’il a été appréhendé en flagrant délit à bord du véhicule sur lequel la drogue a été trouvée. Le procureur dans son réquisitoire, a mis l’accent sur le flagrant délit du crime de trafic de drogue et son écoulement dans plusieurs régions du pays, en plus du délit de faux et usage de faux dans l’utilisation des documents administratifs pour requérir une peine exemplaire à la prison à vie à l’encontre des prévenus afin de barrer assidument à ce phénomène qui sévit de jour comme de nuit aux frontières du pays. Quant à la défense après une longue plaidoirie a tout simplement demandé que la peine soit allégée contre son mandant RK du fait qu’il a reconnu son tort, et innocenter RS du fait qu’il n’ya aucune preuve palpable qui l’incrimine. Après délibération, le tribunal criminel a prononcé les peines citées supra. 
PRESSEDZ.COMhttp://www.pressdz.com/open.php?url=http://reflexiondz.net/