« L’Espagne ne doit pas céder des armes au Maroc qui viole les droits de l’homme » (juriste)

Madrid, 04/05/2010 (SPS) L’Espagne ne doit pas effectuer des opérations d’armement avec un pays qui viole systématiquement les droits de l’homme « , a déclaré Luis Mangrané, avocat et membre de l’Association internationale des juristes pour le Sahara occidental (IAJUWS), a rapporté publié mardi, le quotidien espagnol, ‘20 minutos’.
Le Maroc ne cesse de violer « les droits de l’homme, investir davantage sur les armes que sur l’éducation et de prolonger un conflit armé qui dure plus de 35 ans ». La situation sociale du royaume alaouite n’a pas empêché au Gouvernement espagnol la vente d’armes au Maroc pour 80 millions d’euros , dans le deuxième semestre de l’année 2009, a-t-il dit.

Les conclusions de Luis Mangrané sont fondées sur les rapports des organisations internationales des droits de l’homme, Amnesty International, Human Rights Watch ou des organismes comme le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et le Parlement européen.

Selon ces mêmes rapports, le gouvernement espagnol a autorisé la vente de matériel militaire au Maroc d’un montant de 145 millions d’euros entre Janvier 2008 et Juin 2009. Seulement dans la dernière moitié de 2009, le Royaume du Maroc a bénéficié d’équipements de défense estimés à 29,5 millions d’euros , dont 286 véhicules militaires, avions de combat et des munitions. (SPS)