Maroc: appel à la liberté d’un journaliste marocain (SNPM)

Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a appelé dimanche à libérer le directeur du journal Al Michaâl, Driss Chahtane condamné en 2009 à un an de prison pour des articles sur la santé du roi Mohammed VI.
« Nous demandons la libération de ce journaliste » condamné en octobre 2009 et incarcéré à la prison de Casablanca, a déclaré Younes Mouhajid, président du SNPM lors de la présentation dimanche du rapport annuel sur la liberté de presse au Maroc.
M. Moujahid a par ailleurs appelé à la « transparence » dans le fonctionnement financier des journaux marocains. « Il faut instaurer une transparence dans la gestion financière des publications » au Maroc, a-t-il dit.
Le responsable du SNPM a en outre estimé que la liberté de la presse a connu en 2009 une série d’entraves, notamment un « abus de pouvoir » relatif à la fermeture du journal Akhabar Al Youm sans « décision de justice ».
M. Moujahid a également regretté la « manière inappropriée » avec laquelle l’audition de plusieurs journalistes a été conduite dans les commissariats de police.
Il a néanmoins salué « l’esprit de dialogue » ouvert entre le SNPM, le gouvernement et les parlementaires.
Le président du SNPM a espéré rencontrer prochainement le nouveau ministre de l’Intérieur Taieb Cherkaoui en vue de résoudre « plusieurs problèmes qui entravent la mission des journalistes ».
EL KHABAR