Le Congrès des députés espagnol appelle le Maroc à libérer les détenus politiques sahraouis

Madrid, 29/04/2010 (SPS) Le Congrès des députés espagnol (Chambre basse du Parlement) a demandé au Maroc de libérer les prisonniers politiques sahraouis et à « respecter les droits de l’homme » dans les territoires occupés du Sahara occidental.
Dans une résolution adoptée à l’unanimité des groupes parlementaires au sein de la Commission des Affaires étrangères, les députés espagnols ont lancé un appel pressant au Maroc afin de libérer les six militants sahraouis des droits de l’homme, incarcérés dans la prison marocaine de Salé depuis octobre dernier, après leur retour des camps de réfugiés.

Le Congrès des députés espagnol a demandé ainsi au gouvernement marocain de « respecter pleinement » leurs droits humains, ainsi que la « dignité et la sécurité de leurs proches ».

Il a demandé, en outre, au gouvernement espagnol de « continuer à s’intéresser » auprès des autorités marocaines à leur situation et « d’intensifier les actions diplomatiques opportunes à cet effet ».

De même qu’il a interpellé l’exécutif espagnol sur la nécessité de « renforcer son engagement » en faveur des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés durant la Présidence espagnole de l’UE qui prendra fin le 30 juin prochain, « convaincu que le respect des droits de l’homme et le dialogue entre les parties (le Front Polisario et le Maroc) contribuent à la recherche d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable devant conduire à l’autodétermination du Sahara occidental ».

Dans ce sens, la Chambre basse du Parlement espagnol a appelé les deux parties à « persévérer » dans le processus de dialogue relancé en août 2009 en Autriche et poursuivi en février 2010 à Armonk (New York). (SPS)

Be the first to comment

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Résoudre : *
12 ⁄ 3 =