Le parlement marocain construit un hôtel pour lutter contre l’absentéisme

Le parlement du Maroc compte construire un hôtel pour lutter contre l’absentéisme des parlementaires. Un hôtel de moyen standing destiné spécialement aux représentants lointains pour un prix symbolique de 100 dirhams / la nuitée. Des négociations sont en cours avec la société Al Omrane pour l’acquisition d’un terrain à Tamesna, la nouvelle ville située à 12 km au sud de Rabat.

L’absentéisme est un des fléaux que la présidence du parlement espère combattre en prenant cette décision. On remarque ces derniers temps, presque un boycott des séances où sont votées des lois décisives pour tout le pays, notamment la loi de finance et le code de la route qui ont été votées par une cinquantaine, soit 15% des représentants, ce qui nuit à l’image et à la crédibilité de cette institution.

Le Parlement marocain est composé de deux chambres : La chambre des représentants, compte 325 membres, ils sont élus pour cinq ans au suffrage universel direct, au scrutin de liste à la proportionnelle. La Chambre des Conseillers, compte 270 membres, ils sont élus pour neuf ans avec renouvellement par tiers tous les trois ans. Ils sont par ailleurs élus au suffrage indirect par les élus des chambres professionnelles, des salariés et des collectivités locales.

La dernière innovation en matière de lutte contre l’absentéisme des parlementaires : construire un hôtel !!! On se demande qui est ce VIP (Very Intelligent Person) qui a eu cette idée révolutionnaire, qui aura surement un impact positif sur la vie des parlementaires plus que sur celle du parlement. Pourquoi ? C’est simple, des chambres à 100 dirhams la nuitée est un prix assez motivant pour passer des soirées ou des week-ends entre amis parlementaires. Ces derniers pourront être même accompagnés avec leurs ami(e)s qui peuvent ne pas être parlementaire, les détails d’identité certainement pas trop importants, l’hôtel réservé pour les parlementaires deviendra un refuge pour toute personne en besoin pour un prix symbolique …

Les parlementaires s’absentent, il faut leur construire un hôtel, est ce vraiment la solution ! Est-ce qu’un prélèvement du salaire, qui dépasse 30000 dirhams par mois, ne pourrait pas régler le problème ? Est-ce que des avertissements en public ne pourraient pas régler le problème ? Au pire des cas, est-ce que des accords avec d’autres hôtels ne pourraient pas régler le problème ? Du moment que cette dernière n’a pas été faite, veut dire qu’elle ne réglera pas le problème de l’absentéisme d’après celui qui a eu l’idée révolutionnaire. La construction d’un hôtel ne serait qu’une sale facture qui amplifiera davantage les caisses de l’Etat déjà bien garnis de charges inutiles. Ca reste Entre Nous …

Source : Entre Nous Marocains