Le Sahara Occidental et la Palestine

Même s’il n’y a pas deux situations que l’on peut comparer ou résoudre de la même manière, on peut trouver beaucoup d’éléments de ressemblance entre les deux conflits maroco-sahraoui et israélo-palestinien. Il n’y pratiquement a aucune différence entre l’occupation de la Palestine et celle du Sahara occidental.
– Le Sahara occidental est convoité et occupé par le Maroc depuis 34 ans. Depuis 1967, Israël occupe des territoires arabes. Cette occupation constitue source de conflit dans les deux régions.
Les arguties sur les possessions sont du même tonneau dans le but de voler les terres en construisant une argumentation sur l’histoire enfuie de la mémoire humaine (il y a 2000 ans une partie des ancêtres sont passés là, donc ça leur appartient).
La dynastie allaouite se revendique de surcroît comme descendante du prophète, les israéliens acclament être le peuple élu de Dieu.
Les réfugiés sahraouis et palestiniens vivent encore dans des camps dans des situations difficiles et inacceptables pour les êtres humains.
Les murs de séparation, qui ont été construits sur les territoires palestinien et sahraoui,  en confisquent une grande partie et ont converti les villes et les villages en prisons.
– La séparation entre les membres d’une même famille, qui rend la vie familiale impossible pour des milliers de Palestiniens et des sahraouis des deux côtés des murs de la honte.
La colonisation israélienne et marocaine qui dépouillent les deux peuples de leurs terres, contrôle les ressources naturelles dont elles privent des centaines de milliers de Palestiniens et sahraouis.
La liberté religieuse, à savoir la liberté d’accès aux lieux saints, devient limitée, sous prétexte de sécurité. Les lieux saints de Jérusalem sont inaccessibles à un grand nombre de chrétiens et de musulmans de la Cisjordanie et de Gaza. Au Sahara, la liberté d’expression, d’association et de circulation est inexistante. Des activistes des droits de l’homme ont été privés de leurs passeports.
Les centaines et milliers de personnes qui croupissent dans les prisons israéliennes et marocaines.
Israël et le Maroc tournent en dérision le droit international et les résolutions internationales, avec l’impuissance de la communauté internationale face à ce mépris. Les droits de l’homme sont violés et malgré les multiples rapports des organisations locales et internationales des droits de la personne, l’oppression continue.
– Les Israéliens prétendent justifier leurs actes
comme actes de légitime défense.
 Les marocains se cachent derrière la menace à leur stabilité.
– Le Maroc et Israel jouissent de la protection des grandes puissances mondiales pour violer le droit international.
– Le Maroc entretient des relations solides avec Israël et des experts israéliens ont supervisé la construction du mur au Sahara Occidental