Tunisie : Les frontières sont-elles réellement sécurisées ?

De Tunis, Mohamed Kettou

La Tunisie a ouvert ses frontières aériennes et maritimes samedi, 27 juin, dans le cadre du déconfinement général du pays et la reprise économique. Des protocoles de sécurité sanitaire ont été mis au point en fonction des pays de provenance des voyageurs classés en «vert, orange et rouge».

Malgré ces mesures, on ne peut plus sévères, le risque de contamination est toujours présent. Certains médecins, membres de l’Observatoire de lutte contre le virus, ne cachent pas leur inquiétude lorsqu’ils affirment que certains tests PCR effectués par des voyageurs seraient suspects. Mais, estiment-ils, on ne peut pas y parer. D’autant plus que la Tunisie est incapable de procéder à des tests systématiques à tous les voyageurs.

Aussi, continuent-ils à appeler la population à faire preuve de vigilance en respectant les consignes données par le ministère de la Santé. Certes, les dépistages effectués, quotidiennement, autorisent l’espoir, mais des impondérables peuvent, toujours, fausser les calculs. Tels ces deux cas concernant deux Subsahariens qui ont franchi, illégalement, la frontière venant d’Algérie. Ils ont été interpellés dans la région de Tabarka (nord-ouest) et ont été déclarés «positifs».

Ils sont actuellement en isolement et, une fois guéris, ils seront traduits en justice. Six cas similaires ont été découverts du côté de Kasserine (centre-ouest), il y a quelques jours. Il s’agissait d’Africains de nationalités diverses qui, testés, portent le virus. Cela pose le problème de la sécurité des frontières. Sont-elles réellement verrouillées ?
M. K.

Le Soir d’Algérie, 30 juin 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *