Maroc : Mohammed VI est apparu en très mauvais état de santé

Après une absence de plus de trois mois, le roi du Maroc est enfin apparu. Mais il n’affichait la grande. Lors de son discours officiel à l’occasion de la Fête du Trône, il n’arrivait presque pas à lire le texte qu’il avait devant ses yeux.

Pour la première fois depuis l’arrivée au pouvoir du souverain Mohammed VI en juillet 1999, la cérémonie controversée de l’allégeance, appelée bay’a en arabe, est « reportée » à cause du Covid-19. Plongée dans un rituel d’origine religieuse humiliant, mais qui sert à légitimer un pouvoir politique. ..

Le souverain marocain vient de subir une intervention cardiaque à la clinique du palais de Rabat. C’est la deuxième du genre après une première en février 2018 à Paris. Si les médias officiels assurent que le dirigeant est en parfaite santé, les interrogations persistent sur son état réel. Des interrogations se posent sur s’il tiendra jusqu’à l’arrivée du prince héritier à la majorité d’âge pour être couronné.

A cause de son absence, une véritable cacophonie s’est installé fans la gestion de la pandémie. Le chef du gouvernement dit une chose, ses ministres une autre ou carrément le contraire, alors que personne ne sait où se cache le roi Mohamed VI, qui semble avoir été contaminé par le Prince de Monaco. C’est cette cacophonie qui prévaut au Maroc, où les inquiétudes sont de plus en plus présentes…

Une vague de répression s’abat depuis quelques mois sur des personnes qui, à l’intérieur du Maroc et de manière tout à fait assumée, critiquent sur les réseaux sociaux le roi Mohamed VI, dont la popularité s’étiole. Le dernier en date, le journaliste d’investigation Omar Radi, vient d’être écroué à cause de ses publications très critiques envers le Makhzen.

Tags : Maroc, Mohammed VI, covid 19, coronavirus,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *