Maroc : Demandent peine de mort pour le viol et meurtre d’un garçon de 11 ans

Des militants marocains demandent la peine de mort pour les agresseurs d’enfants et les meurtriers après le viol et le meurtre d’un garçon de 11 ans

Le corps maltraité et étranglé d’Adnane, 11 ans, a été retrouvé par la police à Tanger, dans le nord du Maroc, vendredi soir. L’agresseur, un homme de 24 ans, a été vu sur des caméras de surveillance avec le garçon. Il a depuis été arrêté et mis sous suspicion. Avec le hashtag «JusticeForAdnane», les Marocains demandent justice pour Adnane et réclament la peine de mort pour les agresseurs d’enfants et les meurtriers.

Lundi, le père d’Adnane a signalé la disparition de son fils. Il était allé acheter des médicaments pour la famille mais n’était jamais revenu. Vendredi, la police de Tanger a retrouvé le corps près de son domicile parental.

L’auteur, un homme de 24 ans qui vit dans le même quartier qu’Adnane, a été filmé avec le garçon par des caméras de surveillance le jour de sa disparition. Il avait attiré le garçon à la maison. L’homme a depuis été arrêté et mis sous suspicion, mais l’enquête est toujours en cours.

La première enquête a montré qu’Adnane était maltraité et étranglé. Après sa mort, il a été enterré dans un jardin voisin. Une autopsie doit confirmer la cause du décès.

Peine de mort pour les violeurs d’enfants et les meurtriers

Sur les réseaux sociaux, les Marocains réagissent indignés et émus par la nouvelle. Avec le hashtag «JusticeForAdnane», ils demandent que la peine de mort pour les violeurs d’enfants et les meurtriers soit introduite.

La peine de mort existe toujours au Maroc, mais elle n’est plus appliquée depuis 1993. Les peines ne sont également imposées que pour un nombre limité de crimes, y compris le meurtre aggravé, la torture, le vol à main armée, etc.

hln.be, 13 sept 2020

Tags : Maroc, viol, meurtre, pédophilie, pédocriminalité,