Colonisation : Les statues de la honte

En marge des manifestations contre le racisme dans le monde, plusieurs statues de personnages politiques ou militaires au passé sulfureux, ont été soit déboulonnées, soit saccagées. À Boston, la statue de Christophe Colomb a été décapitée, ce qui a tout de suite fait boule de neige aux États-Unis et à travers le monde. En France, même si Emmanuel Macron a affirmé qu’aucune statue ne sera déboulonnée, sa porte-parole a semblé plus nuancée (sans doute, on trouve là, un jeu de coulisses qui va vers le déboulonnage de certains « héros » français qui ont contribué ou cautionné l’esclavage et la colonisation.

Grande adoratrice des statues et des effigies qui ornent ses rues et ses squares telles que celles de Colbert, Jules Ferry, Faidherbe, la France est cette fois-ci carrément confrontée à son passé colonial pas toujours nickel.
Et à tout «Saigneur», tout honneur ! La statue du maréchal Bugeaud rallie tous les suffrages de la honte et du déshonneur.

Thomas Robert Bugeaud fut le massacreur en chef de l’Algérie lors de la conquête d’El Djazair. Ainsi, dès 1840, Bugeaud (général à l’époque) eut recours à une technique oh combien inhumaine : l’enfumade !
Une technique qui consiste à asphyxier des personnes réfugiées à l’intérieur d’une grotte en allumant à l’entrée des feux, qui consomment l’oxygène et remplissent l’intérieur de fumée.

La chambre à gaz- perfectionnée plus tard par les nazis- est née !
Il s’illustra par d’autres prouesses, comme la méthode de la terre brûlée : Affamer les combattants algériens qui lui tinrent tête en incendiant et détruisant systématiquement leurs villages, en raflant leurs troupeaux, en exterminant leurs familles.

Son staff civilisateur composé- des généraux et maréchaux Saint-Arnaud, Clauzel, De Lamoriciere, Pelissier , Polignac , Duperré , Berthezéne , Chanzy , Cavaignac, Voirol, Damrémont- utilisa des méthodes d’un niveau d’atrocité jamais atteint… sur peuple supposé barbare. Ce fut un nazisme avant l’heure !

Macron affirme qu’aucune statue ne sera déboulonnée…Le mouvement, parti de Minneapolis, dépasse de loin les desiderata du président français.
Dans le monde d’avant, plus c’était barbare, plus c’était debout.

Les ex-pays du non-monde comme l’Algérie, le Congo, les Indes ne baissent plus les yeux devant leurs ex-colonisateurs-civilisateurs.

Leurs statues des bravoures rajoutées, des grandeurs usurpées, arrivent à terme…d’une imposture qui a duré des siècles.

Ils sont aussi la honte, pas encore bue, d’un monde, qui, pour arriver à son progrès, dût passer sur les millions de cadavres d’innocents…qui avaient pour seul crime, le fait de s’être opposé à cet envahisseur civilisé mais combien barbare et inhumain. La statue de Bugeaud tombera…La lame partie de Minneapolis emportera sculptures immondes et admirateurs aveugles. L’allégorie sur bronze des héros de la colo et de l’esclavage ne peut plus supporter la métaphore éculée du génie civilisateur français. Ni occulter indéfiniment la tragédie coloniale…qui fut un crime contre l’humanité. N’est-ce pas Monsieur Macron ?

La Nation DZ

Tags : colonisation, esclavagisme, racisme, George Floyd,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.